RP115

6,93 €

UGS : RP115 Catégories : ,

Description du produit

BELGIQUE / 8,45
SUISSE / 12,60 FS
ESPAGNE / 8,45
DURECORD
RAIL PASSION N° 115
4
B.Collardey
R.Chessum
Tracté par une 26000, passage au triangle de Gagny (Seine-Saint-Denis), d’un ICE 3 M lors de son retour, via Kehl, d’essais à 220km/h en région nantaise (16 mars 2007).
Dans le décor alpin d’Argonay, le TGV 6484 Saint-Gervais – Paris, assuré par une UM de TGV R Lacroix, dont la présence est inhabituelle ici (10 mars 2007).
RAIL PASSION N° 115
6
668 et 702, correspondant au par-
Loubaresse – Talizat, l’état de sa
superstructure, octogénaire, for-
mée de rails DC (double champi-
dernières années très préoccu-
pant. Les renouvellements envisa-
Aubrac
avait constitué un sévère avertis-
55km/h sur la section précitée.
Par ailleurs, l’état de corrosion de
petits ouvrages métalliques a im-
de vitesse à 10km/h au nord de
Saint-Flour et à 30 en aval de Ga-
effectuée le 27 février dernier,
de prudence, de suspendre le tra-
fic entre Saint-Chély-d’Apcher et
5941/5940 Paris – Béziers et des
gues ne fonctionnant que les ven-
d’Apcher, une noria de camions
Devant cette interception, le mi-
nistre des Transports a demandé
instamment à RFF d’envisager d’ur-
zone Saint-Flour – Talizat.
Actualité Brèves
La partie nord de la ligne des
Causses fermée jusqu’à nouvel avis
S.Bleicher
oyenne des 29 machines res-
9200, toutes aujourd’hui proprié-
taires de l’activité TER, la 509201,
attachée à Tours-Saint-Pierre, va
509276, de Tours, 509274, de Di-
jon, ont dépassé le cap des 10 mil-
Les 20 unités de Tours à disposi-
moyenne 9000km par mois en
assurant du service sur Paris-Aus-
terlitz – Orléans, Tours et Paris-
avec 5500km mensuellement sur
Paris – Laroche – Dijon – Lyon.
fret, dont certaines rendues réver-
509276, de Tours.
2010 semblent devoir être les
Tours, 509282, 509290, de Dijon,
en 2002.
Une 9200 Centre sur un TER Aqualys traverse la Loire à Montlouis (août 2004).
B.Collardey
quinquagénaires
Les voitures-pilotes
Corailchangent
d’immatriculation
Les nouvelles voitures-pilotes
Corail pour rames réversibles
Rail Passion
n°112 ne sont désormais plus
«h» pour «handicapé»).
Le lundi 26 mars 2007 au matin, en gare d’Erstein, au sud de
Strasbourg, une locomotive de la DB en marche haut-le-pied
(303207) a porté secours à un train de fret (48625) de l’axe
Bettembourg – Bâle.
Le 28 mars 2007, les 475000 de Fret SNCF, désormais
autorisées à circuler, malgré quelques restrictions, ont débuté
leur carrière en tirant des trains de granulats de 1800t
de Caffiers et Marquise-Rinxent à Amiens. Ici, les BB 475011
et 007 au train 82328 Longueau – Caffiers, le 29 mars. L. C. et S.
M.
L.Charlier
RAIL PASSION N° 115
11
e résultat opérationnel conso-
a progressé par rapport à l’an der-
nier et s’élève à 132millions d’eu-
de 43,2 et en 2004 de – 119,2.
Le chiffre d’affaires total a aug-
menté de 6,2% pour atteindre
2754,4millions d’euros. L’entre-
prise ferroviaire affirme que «cha-
a réalisé une performance opéra-
qu’elle s’était fixés» et souligne
que «cela se traduit par une utili-
sation plus performante des dota-
tions reçues de l’État pour les mis-
sions de service public». Entre
par v-km a été réduite de 2,6%,
SNCB est de 3,5millions d’euros et
le résultat courant (EBT) est de –
69,8. Marc Descheemaecker, à la
tête de l’opérateur ferroviaire, s’ex-
primait de la sorte à propos du bi-
lan 2005: «Le redressement de B
sommes pas maillot jaune.» Même
si la branche fret a amélioré ses ré-
La SNCB a multiplié ses investis-
2005. Un peu moins de 80% des
260,95millions d’euros concernés
modernisation et au renouvelle-
ment du matériel voyageurs. No-
tons l’acquisition chez Bombar-
dier, en consortium avec Alstom,
d’un total de 370 voitures à deux
543millions d’euros, dont les li-
2009. Dans le cadre du déploie-
ment du projet RER, la modernisa-
poursuit et est désormais recon-
naissable à sa livrée CityRail spé-
la commande, passée chez Sie-
mens, de 60 locomotives élec-
trains de voyageurs, pour un mon-
tant de 211millions d’euros.
902millions d’euros. 36% vont
aux travaux de maintien et de dé-
veloppement de la capacité du ré-
seau. 34% de ce montant concer-
dernier poste, déjà réduit de 30%
l’Allemagne) et 4 (vers les Pays-
Bas), qui doivent être réception-
nées en 2007. À l’inverse, les
RER bruxellois prennent de l’am-
66millions d’euros. 121millions
d’euros concernent le plan straté-
gique Brio (concentration des ca-
sécurité et de signalisation ETCS,
résultat opérationnel de 58mil-
lions d’euros. À ce jour, six opéra-
nécessaires pour circuler sur le ré-
seau belge: la SNCB, DLC, la SNCF,
Rail4Chem, Trainsport et ERS.
des 174,3millions d’euros (67%)
Bruxelles Luxembourg) et des par-
L’année 2006 est également mar-
quée par la cession totale d’ABX
L’objectif de stabiliser la dette d’ici
2008 est inchangé. Au 31 décembre
2006, celle-ci s’élevait à 2774mil-
lions d’euros (contre 2539millions
2005, la dette «historique» pour un
L.C.
Groupe SNCB: résultats en progression
Passage en gare
de Meaux d’une rame
Velaro Siemens –
destinée aux Chemins
de fer espagnols –,
venant d’Allemagne
et acheminée en France
entre Forbach
et Hendaye
(14 mars 2007).
Trafic voyageurs international
+8,3%
1085,6
+ 4,5%
Trafic voyageurs intérieur
+7,9%
8 521,0
+ 5,1%
Trafic marchandises
+15,5%
8442,2
+5,9%
Inauguration du tunnel nord-sud, au deuxième sous-sol, en gare d’Anvers Central (23 mars 2007).
P.Laval/Doc.
C.Pochet
ardi 3avril, 11h35, au PK
264 de la LGV est-euro-
la rame de servitude POS4404,
dite «S 4», spécialement instru-
contrôle de la voie et de la caté-
balayage à 380km/h de la voie1.
Une fois parvenue à l’autre extré-
son «quitus» de circulation pour
les plus hautes vitesses. En atten-
vent léger au PK264, cette fin de
matinée. Les conditions y parais-
sent idéales pour établir aujour-
d’hui «le» record. À son tour,
la rame V150 s’immobilise à
11h45 au droit de la pancarte ki-
nous sommes une petite soixan-
taine de privilégiés à fouler le bal-
last pour embarquer, dans l’espoir
Il est 12h16.
entre les différents ac-
teurs de la rame, relayée par l’in-
terphonie de bord. «Résultat du
test des antienrayeurs? Test réali-
vous prêts? Alarme instabilité bo-
gie? Reçue!… Cabine, tu ouvres
le DJ… Marc, baissez-pantos d’ur-
gence… Alstom, tu peux réarmer.
C’est réarmé!… Cabine, tu peux
refermer le DJ. Test de BP-URG
labo? Reçu en cabine, Daniel!…
Vincent, résultat du test frein?
Test validé. Agent d’observation
Équipement en cabine arrière?».
Tiens, pas de réponse de l’agent
remorqueR1, Guillaume Pépy
passe rapidement donner ses der-
nières consignes aux invités: «Pas
pendant la marche!» Il ne fau-
drait surtout pas qu’en se dépla-
çant l’un d’eux arrache malencon-
RAIL PASSION N° 115
12
Actualité France
574,8km/h: à bord le jour
du record
La marche 093002 du mardi 3avril 2007 restera dans l’histoire. C’est celle du nouveau
record mondial de vitesse sur rails, dont beaucoup s’accordent à penser qu’il est mainte-
nant établi pour très, très longtemps. Minute par minute, voici précisément le déroule-
ment de cette marche, vécu à bord de la rame. 30 min pour un jour de gloire…
AR
P
HILIPPE
H
ÉRISSÉ
Un tour d’horizon
des trams d’Europe
(Dominik Rimbault)
Durée: 51 min.
Réf. : 318 074 DVD
Prix franco. :
25

e film retrace l’histoire du
Tramway depuis le début
du siècle à nos jours avec des
archives et des anecdotes
amusantes. Une ballade vue
du tram, à travers les villes de
France et d’Europe. Le tram-
way revient en force dans les
grandes villes de France et on
redécouvre de superbes
machines, confortables, colo-
rées, silencieuses, dans les
villes de Nantes, Bordeaux,
Montpellier, Nice, Lille,
Marseille, Paris… et égale-
ment en Europe, à Lisbonne,
Bruxelles, Bâle, Berne, Milan,
etc,… Par-delà le seul trans-
port, le tramway nouveau est
l’occasion de réaménager les
villes anciennes, de se réap-
proprier l’espace public et de
rendre ainsi la ville peut-être
plus conviviale.
COMMANDEZ PAR COURRIER
LA VIE DU RAIL
service commandes
11, rue de Milan-775440 Paris cedex 09
PAR TÉLÉPHONE
01 49 70 12 57
de 9h à 18h, du lundi au vendredi
PAR INTERNET
www.laviedurail.com
24 heures sur 24, 7 jours sur 7
Nouveauté en DVD
RAIL PASSION N° 115
19
16 rames pentacaisses, la com-
l’instant de 219 rames et 747
des matériels déjà en exploita-
quatre rames par mois. Les livrai-
juin 2010.
dans chaque sé-
rie, la numérotation des rames,
chaînes de montage: on a ainsi
les 201, 302, 203, 304, 305, 306,
etc., pour les Z 24500; les 401,
502, 403, 404, 405, etc., pour les
tricaisses, la numérotation de ces
être une rame Rhône-Alpes at-
reçu l’ensemble de leur comman-
2004 et janvier 2006 pour le se-
cependant que le parc luxem-
bourgeois est réduit à 11 unités
Zoufftgen du 11 octobre 2006
(rame 2207). La reconstruction
à l’étude. Les Pays de Loire seront
livrés entre décembre 2007 et fé-
vrier 2008; Monaco (le petit der-
nier, qui a créé la surprise le 12
mars 2008 et février 2009 (la li-
devrait être livrée entre no-
vembre 2008 et juin 2010. Les
Pays de la Loire ont une option
pour trois rames supplémen-
les établissements SNCF de Vénis-
sieux (Rhône-Alpes), Metz (Lorrai-
ne), Lille (Nord-Pas-de-Calais et
Alpes-Côte d’Azur et sans doute
celles des Pays de la Loire.
État des commandes
Nord-Pas-de-Calais
Pays de Loire
10/0
10/0
Provence-Alpes-Côte d’Azur-
10/10
10/10
Chiffre de gauche =commande, chiffre de droite =livraison.
De la première à la seconde génération
Évolution du TER 2N de première génération (Z 23500), en service
depuis 1997, le TER 2N NG se décline en deux séries distinctes: Z
24500 bi ou tricaisses et Z 26500 quadri ou pentacaisses. Bicourant
(1,5kV continu, 25kV 50Hz monophasé), il présente d’importantes
améliorations sous un design extérieur assez proche. La livrée est
celle du TER à base de gris et de bleu, avec des portes de couleur
jaune en Nord-Pas-de-Calais. Quelques régions ont apposé un
pelliculage spécifique (Lorraine, Picardie, Rhône-Alpes), mais il reste
très discret et de petites dimensions par rapport à ce que l’on voit sur
les AGC notamment. Comme pour ces derniers, l’aménagement
intérieur peut évoluer selon les besoins des régions: 1
classe, zone
fumeurs, vidéosurveillance, etc. Les portes ont un seul vantail de
1300mm. La grande nouveauté vient de la motorisation répartie,
une première en France, puisque chaque véhicule repose sur
un bogie moteur et un bogie porteur. La chaîne de traction est
asynchrone triphasée. La vitesse maximale est de 160km/h.
Rappelons que les TER 2N NG sont couplables avec les Z 23500 et les
Z 92000 Nord-Pas-de-Calais en limitant la vitesse à 140km/h.
En tête d’une UM, la rame 203 (RA), encore à deux caisses, à Lyon-PD (2 fév. 2006).
À Metz, la rame 302 (Lorraine) avec son pelliculage jaune et rouge (10 juin 2004).
Photos M.Carémantrant
Z 2200, des CFL, sur le pont tournant du dépôt de Luxembourg (25 juil. 2006).
J.Defournier
RAIL PASSION N° 115
22
qui alimenteront les in-
vestissements en matériel; aux
rénovations, qui vont se pour-
Avanto de Siemens pour Mul-
house – Thann (1,6million d’eu-
six ZGC) livrables en 2009 (9mil-
également dans l’enveloppe glo-
de voitures Corail B6Du en voi-
tures-pilotes B7ux destinées à as-
surer la réversibilité des TER 200;
Reichshoffen, a pris un peu de re-
tard sur les prévisions. En princi-
pe, en juin prochain, avec la ve-
nue du TGV, des TER 200 réver-
Strasbourg – Metz et Nancy.
d’enregistrer, au 31 décembre
de la multimodalité conduit à in-
arrêts aménagés pour les corres-
saupoudrées, ces actions sont au
les opérations conduites à Rœ-
schwoog (Strasbourg – Lauter-
Obermodern (Strasbourg – Sarre-
l’antenne depuis Colmar), Duppi-
gheim, Wisches, Saint-Blaise-la-
2006 dans les futures gares TGV
de Strasbourg, Colmar et Mul-
gare de Saverne; un schéma glo-
aux PMR va être élaboré en 2007.
Par ailleurs, 3millions d’euros
gares de Haguenau, Kurtzenhou-
se, Gambsheim, Hochfelden, Alt-
kirch et Saint-Louis, lesdits amé-
d’autres lieux, la nouvelle billet-
(voir encadré page
ont été en-
gagés en 2006; c’est le cas de la
de part et d’autre d’Erstein totali-
sant 16,6km.
troisième voie avec quai à Mom-
pour Strasbourg outre sa posi-
tion sur les axes Strasbourg – Sa-
verne et Sarreguemines. 26mil-
2007 à la poursuite de ces opéra-
vont faire l’objet d’un pha-
sage qui, dans un premier temps,
absorbera 10millions d’euros
Point-Stricker et à l’aménage-
Nord), pour Mulhouse – Vallée de
la Thur, et au déplacement de la
limitera d’abord à la section Mul-
Actualité France
Le réseau TERAlsace
Sur Colmar –
Metzeral, croisement
à Turckheim
de deux X73500
RAIL PASSION N° 115
23
en 2010) et que la seconde fera
la réouverture de lignes au servi-
décembre; chaque journée a
voyageurs, des correspondances
le printemps 2007, mais elle de-
projet État-région 2007-2013 y
prévoit 20millions d’euros de
voie, amélioration de la signalisa-
d’arrêt, dont 50% seront appor-
l’objet en 2007 d’une étude de
pour Bollwiller – Guebwiller, dont
une première étude va être affi-
née; la problématique serait ici
Mulhouse, mais, dans l’état ac-
très intéressantes dans l’avenir;
c’est le cas de Colmar – Ensi-
reconstruction de sa section ter-
influence sur la section surchar-
que des capacités de développe-
l’augmenta-
tion continue tend vers le caden-
lignes. 2007 se traduit (à compter
du service du 10décembre
630 trains/jour, soit une aug-
14%, qui entraînera une contri-
bution supplémentaire de 5mil-
lions d’euros. Les lignes moderni-
concernées: Strasbourg – Lau-
terbourg (huit AR en plus), Col-
mar – Metzeral (+7). Les aug-
mentations des fréquences s’ac-
compagnent de celles des capa-
attendue avec l’effet TGV. Globa-
ainsi estimée à 28%.
crédits consacrés à l’investisse-
ment vont permettre des amélio-
rations quantitatives et qualita-
travail présidé par la région Alsa-
matériel automoteur TER. En ef-
fet, les commandes d’AGC vont
successeurs; à ce titre, l’Alsace
serait dans un premier temps in-
La carte Alseo, un puissant vecteur
Au point de vue des avantages tarifaires, les abonnements domicile-
travail Alsa +Job (8000 délivrés en 2006) et domicile-études Alsa
+Campus de même que les formules Pass-Emploi, Pass-Formation,
Pass-Évasion (prix journalier forfaitaire pour accès à tout le réseau
les week-ends et jours fériés) connaissent un grand succès.
Les Alsa +ont fait l’objet à partir de fin 2006 de la mise en place de
la carte Alseo, qui est un titre unique de transport donnant accès au
train, aux réseaux urbains (Colmar, Haguenau, Mulhouse, Obernai,
Saint-Louis, Sélestat et Strasbourg) et aux réseaux interurbains
des deux départements, soit une première en province après
le précédent de l’Île-de-France.
Les Pass-Évasion, valables 24heures, présentent l’intérêt de
substituer en fin de semaine les déplacements de randonneurs
à ceux des salariés et étudiants; ils sont vendus à raison de 50000
par an et certaines sections du Club vosgien l’utilisent pour 50%
ou plus de leurs déplacements, ce qui constitue un retour aux
sources car, avant que les antennes vosgiennes ne soient, pour
une longue période, concurrencées par l’euphorie automobile,
les autorails desservaient des flots de randonneurs en quête
des cimes du massif vosgien.
J.Collin
RAIL PASSION N° 115
27
10 trains quotidiens
d’ici l’été 2008
C’est au début de l’année 2006
que la direction de Colas a décidé
de faire de Seco Rail un opérateur
ferroviaire pour assurer la
traction des trains de granulats
entre les carrières et les centrales
d’enrobage du groupe. La montée
en puissance progressive devrait
permettre le basculement de
l’ensemble des trafics (3 millions
Seco Rail d’ici à l’été 2008 (une
dizaine de trains quotidiens).
La licence a été obtenue en mai
2006. La première demande de
certificat de sécurité, en vigueur
à ce jour, concerne une
cinquantaine d’axes au départ des
sites des carrières Roy (région de
Thouars, Deux-Sèvres) et CCM
(Anor, Nord) vers les centrales
situées en région parisienne,
en Picardie, dans le Centre, en
Champagne et dans le Bordelais.
Une seconde demande, pour des
dessertes ponctuelles (chantiers
mobiles), a été engagée pour
l’été 2007.
En janvier 2007, deux trains
journaliers ont été lancés au
départ des carrières Roy vers
la région parisienne et le Centre,
à la date du 8 pour le premier (un
convoi de 1360t), dirigé de la gare
de Saint-Varent sur la centrale
d’enrobage de Colas du port
de Gennevilliers (départ 21h12,
arrivée 6h40 le lendemain). Fin
mars, début avril, trois ou quatre
AR seront opérés. Le démarrage
des activités depuis le site d’Anor,
planifié en mars, est retardé
en raison de l’indisponibilité
des wagons nécessaires.
À terme, les dessertes ayant
pour origine les carrières de
Raon-l’Étape (Vosges) pourront
être reprises pour les produits
destinés à la route (300000t/an).
Le lancement de cette activité
engendre un investissement
de près de 60millions d’euros.
Aujourd’hui, Seco Rail répond
transport internes au groupe.
1 – le train de trémies
au départ pour Saint-
Varent.
2 – Entrée en gare
de Saumur.
3 et 4 – L’UM aiguillée
sur un tiroir en impasse
puis attelée à l’autre
extrémité à Saumur.
5 – Le chef de train aux
commandes de l’UM
6 – Le train se dirige
vers la ligne de Thouars.
RAIL PASSION N° 115
30
près avoir repris les compa-
dans plusieurs domaines. Deuxiè-
me entreprise ferroviaire de Suis-
voyageurs ainsi que marchan-
de 449km de voies, de l’infra-
plusieurs ateliers, dont ceux de
L’activité voyageurs
RER bernois, ainsi qu’aux trains
de 770km (grâce à l’emprunt de
46,6millions de voyageurs an-
nuels (2,6millions par bus). Des
RABe 526 GTW, RBDe 565/566,
sont utilisées sur les 11 lignes du
RER bernois et les dessertes ré-
gionales, avec des exceptions
comme sur la S-11 Berne – Ro-
sur les régionaux Brigue – Gop-
des courses RE nécessitent enco-
même des navettes Train-Autos
Kandersteg – Goppenstein/Iselle,
L’activité marchandises
BLS Cargo, dont le capital appar-
tient pour 20% à Railion et 2,3%
à Ambrogio. Ses moyens de pro-
duction exclusifs sont les locomo-
de la Rola), d’importation/expor-
transport de carburants, de maté-
riaux de construction ou d’exca-
vation en Suisse. Au premier se-
Cargo s’est accrue de 18%
(+1643millions de t net au kilo-
transit: +15% sur le Lötschberg,
+20% sur le Gothard (BLS Cargo
assure 40% du transit) et +37%
encadré page 31).
Traction et locomotives en pointe au BLS
De tout temps réputés, le service de la traction ainsi que les locomotives du BLS,
deuxième entreprise ferroviaire helvétique, participent fortement à l’essor des activités
de la compagnie bernoise réorganisée. Notamment à celui de sa filiale fret, BLS Cargo,
qui a réalisé une impressionnante progression en 2006.
EXTEETPHOTOSDE
S
YLVAIN
M
EILLASSON
avec un train du
combiné, à Liestal
(20 février 2007).
RAIL PASSION N° 115
32
diodes, commande à graduateur
Les 170 à 189 ont reçu l’ERTMS
Les Re 465sont au nombre de
Traction de BLS SA. Accidentées
en avril 2006, les 017 et 014 se-
1995que le BLS a pris livraison
auprès d’ABB et de SLM de ses
huit Re 465. Les 009 à 018, com-
mandées par les CFF, ont été re-
à-vis de la Lok 2000 des CFF,
doté d’un onduleur à GTO par
moteur de traction. Avec ses es-
sieux radiants et son électro-
capable de remorquer 650t à
100km/h ou 700t à 80km/h en
sont dotées des systèmes de té-
lécommande III d, BLS 1 et nu-
universelles, les Re 465 n’ont plus
vocation à tirer en service régu-
du BLS de ce segment. Toutefois,
elles ont assuré, début 2007, des
courses Genève – Brigue (1). Au-
Berne – Lucerne et, plus sporadi-
d’une Re 465 est de 6,9millions
Les Re 485sont les premières
de Suisse et «sur catalogue». In-
«Swiss Paket» de Railion. Dans la
nomenclature Bombardier, ce
sont des Traxx F 140 AC 1. Les 20
unités de BLS Cargo ont été li-
vrées entre 2002 et 2004. Loco-
motives asynchrones avec élec-
tronique de puissance à GTO, les
onduleur-bogie. Du fait de l’équi-
pement en cours de ses ma-
chines avec l’ETCS 2, BLS Cargo
loue actuellement à Angel Trains
Cargo (ATC) six BR 185.2 (525,
IGBT, protection renforcée des
personnels de conduite et esthé-
ATC ou encore «prêtées» par
ATC poussent jusqu’à Limbourg,
les 185 Railion étant essentielle-
parcourent aussi en Suisse l’iti-
coût d’une Re 485 est de 4,5 mil-
de marchandises en Suisse de-
base et malgré les «prouesses»
des locomotives, ce constat vaut
que pour la direction de la Trac-
C’est en 1981 que les trains de
1300t en UM 2 sont autorisés
de 2000t avec deux engins en
tête et un intercalé (830t sur
la première tranche et 1100t sur
la seconde). La pousse est autori-
sée en 1991 pour les trains de
1600t, puis de 1800t en 1993.
pousse reste jusqu’à Domodos-
3250t Allemagne – Italie avec
wagons Tamin-s équipés d’atte-
65t. Les convois sont scindés à
Thoune en deux tranches, la pre-
mière, de 1300t, est passée en
UM et la seconde, de 1890t, en
(1) Les essais du tunnel de base du Löt-
schberg (TBL – voir
Rail Passion
n°112)
être ponctuellement remplacées sur
des rames réversibles par des Re 465
Sources:
– P. Belloncle, (2005),
Das grosse Buch
der Lötschbergbahn,
Viafer, Kerzers;
– R. Kaller, J.-M. Allenbach, P. Chapas
et M. Comte (1995 et 2007),
Traction
Presses polytechniques et
universitaires romandes, Lausanne.
Avec un train Rola Fribourg – Novare, une Re 485, une locomotive Bombardier identique aux Re 482 de CFF Cargo et aux BR 185 de la DB, à Liestal (20 février 2007).
identiques aux 189 de la DB;
d’ailleurs, les trois premières uni-
Deutschland, les 189.001 à 003,
dites de « présérie », ont été inté-
grées au parc de Siemens Dispo-
189.001 à 003 neuves.
ES 64 F 4 si-
gnifie: Euro-Sprinter, 6400kW
,
société, une filiale de Siemens,
sa reprise par Mitsui RCE, en sep-
pour l’instant, une branche indé-
pendante dans la société d’origi-
ne japonaise en charge de la lo-
Dispolok GmbH dispo-
à la location:
Allemagne, Autriche, Italie, Slo-
ES 64 F 4.001 à 033
(sauf la 011) ;
Pologne); c’est l’ES 64 F 4.011 qui
en Pologne.
choi-
sissent de numéroter leurs loco-
série 189.9 au lieu d’utiliser le nu-
les engins portent les deux numé-
ros! De plus, s’il s’agit d’opéra-
représentatif de l’opérateur (ex.:
RAIL PASSION N° 115
Les premières ES 64 F 4
de Dispolok vendues
Plusieurs opérateurs de fret clients de Dispolok, notamment en
Italie et en Allemagne, se sont récemment portés acquéreurs
d’un certain nombre de ces machines puissantes et passe-
frontières fabriquées par Siemens.
EXTEETPHOTOSD
’A
NDRÉ
G
ROUILLET
RAIL PASSION N° 115
37
allongé pour l’occasion de 13m côté Cham-
béry, pour que le trafic soit rétabli de bout en
bout, chose faite le 22 janvier 1942, mais li-
la Wehr-
Guiers, dont elle dynamite le tablier métal-
lique le 14 juillet. L’exploitation renaît en jan-
fonctionnant que les jeudis et samedis, l’un
de Saint-André au Pont-de-Beauvoisin,
l’autre du Bonnard à Chambéry. La recons-
jeu deux TA directs Lyon – Chambéry à l’aide
de Decauville, puis, en 1951, d’X2400 unifiés,
vers ce terminus et un omnibus Lyon – Cham-
béry avec rame vapeur. Le trafic marchan-
dises, faible, ne justifie qu’une vacation Vénis-
équipée en signalisation simplifiée selon le rè-
croisement du Pont-de-Beauvoisin, de Saint-
Béron-La Bridoire et de Lépin-le-Lac, aména-
faible. Mais l’augmentation graduelle du tra-
Ambérieu et Culoz (135km), notamment de-
conduit la SNCF à prendre conscience de l’in-
villes de Lyon et Chambéry à 106km. Aussi,
directe avec sémaphores enclenchés, plus
disques et avertissements groupés. Cette mo-
dernisation, qui laisse subsister le cantonne-
ment téléphonique, permet cependant de tra-
cer deux circulations accélérées:
le nouveau TEE 631/632 le
Modane, Turin, avec
448 Breda des FS);
le TA direct 1709 de soirée Lyon – Cham-
béry – Annecy.
un TA rapide Aix-les-Bains –
Mistral
pair.
la trac-
tion vapeur, avec ses 230 A, 141 C, D, E, F, 242
TC, TD et, en dernier lieu, ses 141 R, est alors
assurée en autorail X2800 de Lyon
à Turin.
circulations d’autorails autorisés à 90km/h (1)
dans chaque sens avec toujours les deux ra-
pides transalpins, trois directs Lyon – Bourg-
Saint-Maurice, un Lyon – Annecy et un omni-
bus local, couvertes par X 2700 RGP 1, 2800 et
4500. L’utilisation de machines diesels se can-
La suppression du «Piemonte
»au service
d’été 1971 est compensée par la mise en
marche de deux nouveaux TA Lyon – Cham-
L’année 1972 s’annonce
comme très révéla-
(1) Gare désignée d’arrêt général de Saint-André-le-
est autorisé à la franchir à
30km/h sous le régime de l’arrêt glissé.
Traction vapeur et
voitures à portières
en gare de Saint-
André-le-Gaz au
temps du PLM.
RAIL PASSION N° 115
39
Au bord du lac d’Aigue-
belette, un train Saint-
Gervais – Lyon avec une
BB 25200 en pousse
(1
er
mai 2000).
J.Quatorze
Un Y 8400 en tête
d’un train de des-
serte de la zone
industrielle de Bissy
sur la VU Saint-
André-le-Gaz
B.Collardey
RAIL PASSION N° 115
40
Étude de ligne
SAINT-ANDRÉ-LE-GAZ – CHAMBÉRY
Un rôle actif de délestage
La très grave interception survenue le lundi 24 juillet 2006 à hauteur du viaduc du Rhône,
près de Culoz (déraillement sur voie 1 d’un train de travaux, voir
Rail Passion
n°108), a une
nouvelle fois mis en exergue l’intérêt de disposer d’une possibilité de détournement du trafic
par la voie unique voisine de Saint-André-le-Gaz à Chambéry. En effet, durant les deux jours qui
ont suivi l’accident, période pendant laquelle il a été procédé aux mesures de sécurité et à la
visite de l’ouvrage, cet axe a absorbé, en plus des circulations régulières, l’essentiel des trains
de voyageurs échangés entre Paris et Lyon vers les Savoies (Chambéry, Modane, Annecy, Saint-
Gervais, Bourg-Saint-Maurice, l’Italie) et une partie des trains de fret internationaux.
Depuis, quelques circulations y sont tracées pour soulager le pas d’IPCS existant entre Culoz
et les liaisons de Champfleury (Km 109, 9), en bordure du lac du Bourget. La mise en service
du nouveau viaduc, en cours de construction, n’étant pas prévue avant le courant du mois
d’août, la réduction de la longueur du tronc commun a été obtenue en créant en février une
liaison provisoire voie 2-voie 1 au Km 104, à la sortie côté Modane du viaduc, commandée
depuis le PRS de Culoz, ce qui réduit légèrement la gêne des interférences (*).
Mais, quoi qu’il en soit, la ligne Saint-André – Chambéry va continuer tous ces prochains mois
à jouer son rôle actif de délestage, à la fois de façon inopinée, y compris la nuit, où elle est
théoriquement fermée, et lors de travaux programmés. Pendant les week-ends des pointes
de neige de Noël à Pâques, et plus particulièrement pour les vacances scolaires de février,
elle passe alors d’une trentaine de circulations permanentes à près de 70, avec une douzaine
de marches tracées la nuit sans croisement
(voir graphique théorique suivi le 24 février page 38).
On y dénombre plusieurs curiosités, comme le transit:
le jour, des TGV 9093 Londres – Bourg-Saint-Maurice avec rame TMST, et du 9986
Bourg-Saint-Maurice – Amsterdam;
la nuit, du 9098 Bourg-Saint-Maurice – Londres.
(*) En conséquence, les IPCS sont devenues provisoirement inexploitables jusqu’au poste de Champfleury.
Arrêt à Saint-André-
le-Gaz d’une UM
d’X 73500 engagés
Chambéry –
Lyon-Perrache
(31 juillet 2006).
A.Braida
Passage à Fitilieu
d’un train Annecy –
Lyon poussé par
(11 novembre 2000).
RAIL PASSION N° 115
41
A.Braida
J.Quatorze
En gare de Saint-
André-le-Gaz, le TER
83913 Lyon – Modane
attend que le TER
83500 Chambéry –
Lyon-Perrache libère
la VU vers Chambéry
(31 juillet 2006).
RAIL PASSION N° 115
42
l’interception lourde du Grand-Rocher, en
bordure du lac du Bourget, à partir du 3août,
conduit à détourner par Saint-André – Cham-
est ouverte 24heures sur 24 avec transit la
nuit des 213/212
Palatino,
211/210
Rome-Ex-
press,
5611/5610 Paris – Bourg-Saint-Mauri-
ce/Modane. La traction est confiée à des die-
sels BB 67300 et 67400 admettant 350t, le
plus souvent en UM, et à des CC 72000 pre-
nant 500t. Ces engins devant observer la vi-
tesse limite trains (entre 90 et 80km/h) et des
ralentissements à 30km/h à la traversée de
Chambéry). Cette séquence inhabituelle, per-
thermique, a duré jusqu’en octobre, date à la-
que l’express 319 Lyon – Modane – Turin.
ETG sur Lyon – Chambéry – Annecy – Saint-
Il est alors procédé au renouvellement inté-
le relèvement à 90km/h pour tous types de
mouvements, à l’installation d’un block auto-
matique à compteurs d’essieux, au reposi-
Pressins, Saint-Béron et Saint-Cassin-la-
Cascade, avec évitement de 420 à 450m de
longueur utile (380m pour le troisième), ac-
cessibles à 60km/h et équipés de PRS télé-
commandés depuis le PC régional de Cham-
béry.
équipée, on n’hésite plus à l’utiliser en dé-
de travaux planifiés par avance sur le par-
cours Lyon – Ambérieu – Chambéry. Ayant
perdu son label TEE,le
pose d’une caténaire monophasé 25kV com-
de séparation avec le 1,5kV à l’entrée de
Chambéry, au Km 103,968, et alimentée par
viaducs susvisés. Mise sous tension le 18 fé-
des Z 9500/9600 sur certaines missions om-
nibus et, le cas échéant, des TGV lors d’inter-
rames réversibles Corail avec des BB 25200 li-
bère les ETG. Des travaux importants dans le
voie entre Ambérieu, Culoz et Aix, un déraille-
ment important en gare d’Aix-les-Bains sont
autant d’événements qui ont conduit à l’utili-
Quentin-Fallavier devant permettre la canali-
sation d’une partie du trafic TGV de Paris vers
Annecy, Chambéry, la Tarentaise et la Mau-
Étude de ligne
SAINT-ANDRÉ-LE-GAZ – CHAMBÉRY
Le TGV 6976 Annecy –
Paris traverse à
90km/h la gare du
Pont-de-Beauvoisin
(24 février 2007).
B.Collardey
RAIL PASSION N° 115
44
Engins moteurs
PAR ANDRÉ RASSERIE ET MARC VOIZOT
Lors d’une marche d’essai,
la rame TGV POS 4404
à Vignes, dans l’Yonne:
ce matériel, qui circulera
sur la LGV Est, combine
motrices neuves et
remorques de récupération
(28 décembre 2006).
RAIL PASSION N° 115
46
Le matériel neuf
par rapport aux deux années pré-
180 en 2005). L’AGC (automoteur
nombre, dans ses trois versions,
68% des mises en service de
(49 unités) que l’ensemble des lo-
TGV Duplex:
10 nouvelles
rames, portant le parc de Paris-
Sud-Est à 89 unités, ont permis
l’EIMM TGV de Châtillon, comme
précisé dans le chapitre muta-
Locomotives:
BB 27000:
les six dernières lo-
comotives ont rejoint Lens, la
27179 clôturant, le 2 mars, cette
27300, des BB 27000 équipées de
pour la traction des rames réver-
sibles à deux niveaux de la des-
serte Transilien.
BB 37000 tricourant:
unités livrées en 2004 à Thionvil-
décembre par 31 locomotives
(37030 à 60) dans le même éta-
novembre 2000 portant à l’origi-
ne sur 61 unités à trois caisses Z
pour les tricaisses avec 29 livrai-
sons à Metz (sept unités), Vénis-
établissements concernés dispo-
Metz, 20 à Lille et 30 à Vénis-
AGC:
commande a été portée à 99 uni-
tés le 30 novembre 2001, dont 38
ont bénéficié de 10 unités nou-
velles se répartissant entre Li-
moges et Bordeaux (quatre uni-
BN), à Toulouse (14 MP), à Dijon
(quatre BO et quatre FC), à Vénis-
Automotrices voies métriques:
mai, de trois Z850 tricaisses.
La logique du mouvement de re-
pli amorcée en 2003 (105 mises
en service en 2002, 73 en 2003,
compris les 10 bimodes, en at-
tendant les nouvelles locomo-
réparties entre sept établisse-
ments, Strasbourg (neuf AL),
(deux PI), Caen (quatre HN), Ne-
et Marseille (quatre PA).
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
A.Datko
Une UM de BB 27000, avec un convoi de fret, à Boncourt: la série est au complet depuis l’an dernier (11 mars 2007).
RAIL PASSION N° 115
47
L.Michel
Assurant un TER Bordeaux – Arcachon, le couplage d’AGC bimodes Aquitaine B 81591/92 +81599/600 en gare de La Hume, à Gujan-Mestras (17 février 2007).
L.Nantier
J.-P.Masse/Doc.
ZGC Bourgogne Z27569/70, côté extrémité rouge, à l’atelier TER de Perrigny (3 juil. 2006), et un TER 2N NG en attente de départ à Lyon-Perrache (30 nov. 2006).
L.Gra
À Vallorcine, deux rames automotrices Z 850 commandées à Stadler pour la desserte de Saint-Gervais – Vallorcine (juin 2006).
RAIL PASSION N° 115
48
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
TGV R bi c19119Rames 501. 3 à 7. 9. 11. 13. 14. 34 à 37. 39 à 43.
UP NOISY-LE-SEC – EMT PARIS-EST
2782720507/08. 21/22. 23/24. 41/42. 43/44. 51/52
5385322501/02 à 605/06.
UP ÉPERNAY – EIMM CHAMPAGNE-ARDENNE
555(CA) 516615. 28. 46. 76. 769.
23523(CA) 4346. 49. 58. 64. 66. 68. 69. 76 à 78. 81.
454(CA) 4637. 71. 711. 20.
858(CA) 73658 à 61. 793 à 95. 804.
454(CA) 76669/70. 75/76. 77/78. 85/86
134137101. 14 à 17. 90. 94. 96. 204. 5. 31. 48. 63.
7477522. 23. 77. 99. 740. 94. 853.
2428015. 340.
2428524. 25.
BB 1650020520(LO) 516636. 39. 43. 50. 59. 61. 99. 703. 8.
242425109. 24.
BB 2700050450427011 à 60.
BB 3700059459437001 à 6. 8 à 60.
959(LO) 6310. 15. 20. 26. 30. 32 à 35.
22522(CA: 2) 11501. 7. (AL: 4) 11505. 8. 15. 18.
(LO: 16) 11502 à 4. 6. 9 à 14. 16. 17. 19 à 22.
UP METZ – EMT NORD-LORRAINE
BB 635004713163781. 925. 64060.
21263913.
417463529. 665. 812. 16. 26. 28. 33. 61. 67. 68.
626663517. 28. 39. 87. 92. 96. 617. 19. 43. 70.
646464706 à 9. 20. 21.
444464806 à 9.
12512(AL: 1) 4363. (LO: 11) 4356. 57. 59. 95. 415.
28528(LO: 26) 4759. 61. 62. 64 à 66. 68 à 70. 72 à
(FC: 2) 4783. 84.
214217102 à 4. 12. 13. 25. 27. 32 à 35. 44. 58. 95.
154158002 à 4. 6. 10. 13. 110. 15. 18. 23. 24. 52. 235. 327. 46.
114118406. 7. 10. 17. 83. 98. 500. 13. 26. 29. 32.
16516(LO) 24503/04. 11/12. 19/20. 25/26. 47/48.
757(LO) 27551/52 à 63/64.
BB 6350012412463538. 95. 659. 61. 72. 717. 820. 46. 51.
BB 6640040435466401 à 8. 17. 21. 25. 27. 29. 35. 49. 53. 56.
55(CA: 4) 566411. 42. 60. 63. (LO: 1) 566445.
BB 6940058458469409. 10. 12 à 16. 18 à 20. 22 à 24. 26. 28.
A1A 68000161668081.
A1A 685001841468522.
617668504. 6. 7. 12. 20. 21. 23. 24. 27. 31.
CC 721003012172138. 82.
222272121. 30. 37. 40. 41. 43. 45. 47. 48. 51. 57.
56(CA) 572139. 56. 68. 76. 77. 90.
164167426. 534. 66. 67. 621. 33. 52. 75. 703. 9. 30.
9498009. 52. 92. 109. 34. 55. 277. 330. 32.
5458408. 72. 504. 10. 31.
EMT STRASBOURG
BB 1500048133115003 à 5. 8 à 10. 16 à 21. 23. 25. 35. 36.
26215024. 26. 28. 29. 51. 53.
59(AL: 6) 515001. 2. 7. 40. 41. 46.
(LO: 3) 37 à 39.
BB 1650014514(AL) 516663. 66. 67. 71. 72. 80. 712. 36. 40.
BB 6100023423461001 à 23.
BB 635001512164061. 62.
412463607. 51. 703. 4. 18. 28. 834. 919. 56. 66.
51(AL) 564057.
646466702. 6 à 8. 17. 30.
BB 6740021521(AL) 567409. 11. 22. 33. 34. 64. 99. 510. 12 à
33533(AL) 73501. 4. 12. 15 à 21. 27. 44. 46. 47.
19519(AL: 12) 73901 à 10. 16.17. (LO: 5) 73911 à
13. 18. 19. (SARRE: 2) 73914. 15.
26526(AL: 21) 76509/10. 19/20. 33/34. 47/48.
53/54. 59/60. 61/62. (LO: 5) 76537/38.
2427108. 48.
214217548. 64. 65. 78. 80. 600. 24. 34. 707. 29. 49.
154158008. 11. 14. 74. 83. 112. 16. 45. 51. 75. 76.
8488422. 533. 36 à 38.40. 42. 43.
RÉSEAU NORD-EST: inventaire au 1
QtéAct.NbrNuméros
QtéAct.NbrNuméros
RAIL PASSION N° 115
49
EMT PARIS-NORD – SITE LA CHAPELLE
BB 1610015215216101 à 15.
BB 165001313116583. 88. 720.
28216679. 716 à 18. 32. 42. 47. 64.
52(PI: 2) 516515. 92.
BB 1700039839817051 à 55. 59. 60. 62. 63. 66 à 77. 81 à 98.
353(PI) 525237. 49. 50.
588586121 à 23. 25 à 27. 29 à 37. 39 à 67. 70 à 78.
518518103/4. 21/22. 25/26. 27/28. 31/32 à
6386320509/10. 15/16 à 19/20. 35/36 à 39/40.
1381320903/4. 5/6. 9/10. 13/14 à 17/18. 35/36.
EIMM TGV LE LANDY
TGV R bi c25125Rames 508. 12. 19 à 33. 38. 44 à 50. (dont
519, 520, 522 et 526 en cours de
transformation)
TGV R tri c24124Rames 4507 à 30.
TGV SE bi c42142Rames. 1. 3. 4. 7 à 10. 13. 14. 17. 22. 23. 39.
Thalys PBA10110Rames 4531 à 40.
Thalys PBKA616Rames 4341 à 46.
Eurostar
16116Rames 3201/2 à 31/32.
EMT AMIENS-LONGUEAU
BB 6350014614663401. 7. 9. 576. 631. 32. 68. 73. 707. 19.
BB 6600031419466054. 186. 89. 92. 96. 97. 200. 2. 5. 14. 18.
612666003. 25. 37. 86. 95. 107. 13. 16. 18. 26.
757(PI) 566450. 55. 59. 62. 67 à 69.
262667017. 68.
BB 6720016616667210. 13. 47 à 49. 52 à 56. 71 à 75. 77.
555(NP) 567318. 22. 26. 48. 56.
BB 674008523267413. 533. 600
445467406. 53 à 55. 58 à 63. 65. 66. 68. 69. 71.
526(NP: 16) 567414. 15. 23. 30. 56. 589 à 91.
(PI: 10) 567570. 87. 602. 4. 6. 8. 9. 18 à 20.
811867419. 46. 70. 511. 15. 16. 20. 22 à 24. 40.
17515(NP: 4) 4533. 34. 64. 87. (PI: 11) 4517. 47.
959(PI) 4642. 48. 59. 66. 75. 716. 19. 41. 44.
X 72500 tri c10510(CA: 4) 72713/14. 19/20. 23/24. 27/28.
(PI: 6) 72715/16. 21/22. 25/26. 29/30 à 33/34.
30530(NP: 10) 73749. 62 à 70.
(CA: 8) 73658 à 61. 793 à 95. 804.
(PI: 12) 73595. 606. 9 à 11. 719 à 23. 48. 59.
25525(NP: 10) 76505/6. 15/16. 29/30. 45/46.
(PI: 15) 76501/2. 13/14. 25/26. 39/40.
8487126. 47. 93. 225. 51. 53. 98. 99.
7477406. 83. 501. 11. 85. 752. 819.
6468082. 86. 126. 223. 300. 28.
BB 165005842416537. 626.
556(NP: 46) 516530. 35. 47. 52. 56. 59. 601. 2.
(PI: 10) 516549. 50. 94. 97. 603. 52. 710. 39.
BB 2220081481422201 à 8. 10 à 13. 15 à 19. 21 à 63. 65. 67.
BB 270001304130427001 à 10. 61 à 180.
BB 6350039439463502. 21. 22. 25. 77. 99. 642. 55. 58. 84.
BB 6670016416466704. 12 à 16. 18. 24 à 27. 29. 31 à 34.
154157107. 22. 61. 84. 88. 207. 16. 17. 36 à 38. 52.
224227401. 75. 500. 7. 20. 38. 58. 87. 606. 35. 36.
244248070. 75. 87. 88. 91. 169. 222. 41. 42. 61. 62. 67.
134138414. 16. 20. 21. 26 à 28. 56. 70. 77. 81. 97. 548.
656(NP) 92051/52 à 61/62.
34534(NP) 23502. 6. 14. 17. 18. 22. 26. 30. 34. 42.
20520(NP) 24507/8. 9/10. 15/16. 17/18. 21/22.
858(PI) 26503/4. 31/32. 33/34. 41/42. 43/44 à
RÉSEAU NORD-EST: inventaire au 1
QtéAct.NbrNuméros
QtéAct.NbrNuméros
RAIL PASSION N° 115
50
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
G.Pourageaux
appartenant à une
série issue de la
remotorisation de BB
66400, en tête d’une
rame de wagons-
trémies, à Abbeville
(8 février 2007).
remorquant une
rame Talgo,
au nord d’Orléans
A.Datko
RAIL PASSION N° 115
51
EMT ST-LAZARE
3836307. 21. 24.
758756401/2 à 549/50.
88820605/6. 7/8. 13/14 à 21/22. 25/26.
EMT ACHÈRES
BB 1500012212215012 à 14. 22. 27. 30 à 32. 34. 52. 54. 55.
BB 1600039235216002. 3. 5 à 8. 11 à 13. 15. 18 à 22. 27 à
54(HN) 516057 à 59. 61.
757(BN) 516709.
(HN: 6) 516546. 612. 32. 54. 706. 15.
BB 1700066866817001 à 50. 56 à 58. 61. 64. 65. 78 à 80.
545425588. 90 à 92. 636.
BB 635004622263527. 32.
418463501. 785. 98. 807. 905. 7. 53. 60. 68. 88.
626663411. 503. 67 à 69. 72. 636. 52. 79. 92.
747464710 à 12. 16. 17. 22. 23.
545464810 à 12. 16. 17.
284287110. 23. 29. 36. 50. 52. 55. 62. 65. 80. 85.
954957402. 4. 11. 32. 36. 38. 45. 55. 57. 58. 64. 67. 69
784788005. 7. 34. 36. 37. 41. 46. 56. 62. 66. 69. 77
244248402. 4. 11 à 13. 15. 23. 24. 32. 38. 39. 47.
EIM TGV CHÂTILLON
TGV A
1051105Rames 301 à 405 +motrice de la rame 406.
TGV R bi c111Rame 510.
Duplex
10110Rames 231 à 40.
UP MONTROUGE – PARIS-ATLANTIQUE
12812808588. 89. 91 à 98. 643. 46.
BB 2550022822825571. 74. 85. 96 à 613. 16.
BB 2730012812827301 à 12.
3459(CE) 5377. 79. 81. 88. 91. 94. 98. 413. 35.
8255303. 5. 8. 9. 12. 13. 15. 16. 18. 22. 27. 28. 32.
757(CE) 26501/2. 7/8. 11/12. 17/18. 21/22.
UP SOTTEVILLE – EMM NORMANDIE
BB 6350039429463571. 98. 667. 723. 31. 36. 48. 822. 37. 62. 64.
610663526. 30. 37. 63. 88. 650. 78. 808. 906.
343464713 à 15.
343464813 à 15.
BB 6600040440466194. 99. 207. 21. 23 à 26. 29. 31. 38. 52.
BB 6900029429469193. 206. 12. 13. 16. 28. 30. 33 à 35. 37.
858(HN) 27511/12. 19/20. 39/40. 75/76. 611/12.
656(HN) 4524. 39. 44. 49. 51. 93.
19519(HN: 6) 4752. 54. 63. 67. 71. 77.
(PL: 1) 4753. (CE: 1) 4750.
(BN: 11) 4751. 55. 57. 76. 90 à 96.
13513(HN) 4901/2 à 25/26.
11511(HN) 73533. 34. 48. 52. 64. 79. 86. 602. 775.
151(HN) 92201.
124127109. 30. 46. 49. 70. 78. 98. 203. 18. 26. 92. 94.
124127415. 509. 82. 84. 750. 824. 39. 55. 59. 64.
234238012. 24. 25. 39. 51. 57. 59. 71. 93. 102. 44.
4448401. 3. 9. 61.
X 72500 tri c1521572589/90. 619/20. 23/24. 27/28. 31/32.
11511(BN) 76630. 44 à 49. 51 à 54.
18518(BN: 14) 76503/4. 17/18. 27/28. 41/42.
(HN: 4) 76507/8. 31/32. 39/40. 55/56.
959(BN) 27503/4. 13/14. 23/24. 43/44. 49/50.
RENNES EMT BRETAGNE
444425162. 64. 70. 81.
BB 25200 PV14414425204. 6 à 10. 14. 15. 18. 22. 24. 26. 28. 32.
BB 2550018518(BR: 15) 525549. 53 à 55. 643. 50. 55. 71.
(PL: 3) 525546. 625. 37.
23523(BR: 5) 9603 à 6. 28. (CE: 2) 9602. 7.
(PL: 16) 9601. 8 à 13. 21 à 27. 29. 30.
31531(BR: 17) 21535/36. 37/38. 41/42. 45/ 46.
(PL: 14) 21501/2. 39/40. 43/44. 47/48.
RÉSEAU ATLANTIQUE: inventaire au 1
QtéAct.NbrNuméros
QtéAct.NbrNuméros
RAIL PASSION N° 115
52
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
Rennes EMT suite
Z 21500 (suite)
BB 6350016415463560. 82. 91. 771. 72. 801. 97. 923. 29. 35.
61663757.
858(PL) 567304. 20. 42. 49. 51. 52. 55. 61.
26526(BR) 2108 à 17. 23. 24. 34 à 37. 39 à 48.
12512(BR) 4542. 46. 50. 56. 59. 92. 600. 6. 15. 16.
15515(BR) 73522. 38. 74. 75. 83. 88. 90. 96 à 99.
12512(BR) 6104. 6. 8. 64 à 70. 201. 2.
144147603. 38. 80. 702. 35. 54. 814. 22. 23. 38. 71 à 73. 80
184188023. 30. 31. 33. 107. 21. 31. 43. 60. 227. 29.
UP BLOTTEREAU – EMM NANTES
221263405.
51563406.
252(PL) 2118. 138.
16516(PL) 4631. 36. 43. 54. 57. 64. 70. 72. 73. 76.
10510(PL) 73503/4. 11/12. 19/20. 35/36. 47/48.
15515(PL) 73502. 13. 14. 25. 31. 32. 41. 42. 63. 84.
353(PL) 92101 à 3.
353(PL) 96001 à 3.
252(PL) 6119. 21.
174177449. 653. 73. 81. 701. 15. 55. 56. 71. 75. 77.
104108032. 48. 97. 100. 1. 4. 26. 46. 76. 285.
114118465. 71. 78. 80. 84. 88. 506. 9. 12. 15. 28.
EMT PARIS-SO
412109267. 80.
52(BO) 509289. 91.
UP TRAPPES – EMT PARIS-SUD-OUEST
208205665/66 à 703/4.
168168801/2 à 31/32.
168165633/34 à 63/64.
428428833/34 à 915/16.
4684620501/2 à 5/6. 11/12. 13/14. 25/26 à 33/34.
4184120901/2. 7/8. 11/12. 19/20 à 33/34. 37/38.
EMT TOURS-ST-PIERRE
20520(CE) 509201. 14. 17. 20. 22. 31. 40. 43. 45.
BB 222001313122317. 47. 49.
23222346. 48. 52.
57(PL: 4) 522351. 53. 55. 58. (PC: 2) 522362. 63.
(CE: 1) 522364
656(CE) 5378. 83. 95. 97. 423. 25.
15515(CE) 7347 à 50. 53 à 56. 58 à 63. 73.
26526(AQ: 6) 21509/10. 67/68. 607/8 à 13/14.
(CE: 15) 21505/6. 7/8. 11/12 à 33/34. 61/62.
(PC: 5) 21503/4. 55/56. 601/2 à 5/6.
BB 6350043425463413. 525. 90. 721. 24. 33. 813. 25. 30. 32.
618663518. 36. 58. 61. 74. 97. 604. 23. 74. 87.
BB 6600047435466041. 44. 49. 55. 99. 105. 24. 29. 30. 40.
612666019. 57. 59. 61. 73. 78. 79. 90. 103. 17.
BB 6720013613667231 à 37. 39 à 43. 45.
924267301. 38. 57. 77.
55(CE: 5) 567371 à 74. 76.
10510(CE: 5) 4403. 7. 37. 40. 41.
(PL: 5) 4360. 70. 72. 400. 42.
12512(CE) 72505/6 à 9/10. 27/28. 29/30. 43/44.
15515(CE) 73507 à 11. 28. 29. 36. 39. 45. 57. 60.
9497153. 60. 63. 68. 211. 19. 57. 66. 84.
204207403. 8. 12. 41. 42. 44. 527. 41. 52. 68. 94.
254258001. 20. 76. 81. 132. 58. 59. 67. 90. 91. 96.
1418405.
454(LI) 81583/84. 85/86. 89/90. 95/96.
16516(LI) 2205 à 9. 11. 47 à 49. 51 à 57.
12512(AQ: 4) 2812. 36. 83. 93.
(LI: 8) 2804. 44. 72. 85. 89. 907. 8. 13.
23523(AQ: 12) 72501/2. 21/22. 45/46. 59/60. 85/86.
(LI: 6) 72513/14. 15/16. 69/70. 73/74.
(PC: 5) 72523/24. 51/52. 97/98. 661/62.
35535(AQ: 12) 73716. 17. 28 à 33. 71 à 74.
(LI: 15) 73776 à 90. (PC: 8) 73796. 806 à 12.
13513(LI) 6002. 4. 5. 10. 11. 28. 40. 42. 54. 56. 66.
3437183. 87. 240.
104107409. 626. 98. 99. 725. 67. 78. 79. 87. 845.
164168090. 130. 36. 56. 57. 93. 98. 211. 15. 70. 72.
RÉSEAU ATLANTIQUE: inventaire au 1
QtéAct.NbrNuméros
QtéAct.NbrNuméros
RAIL PASSION N° 115
53
UP SAINTES – EIMM SAINTES
353(PC) 2106. 7. 26.
13513(PC) 2210. 18 à 20. 24. 26. 30. 32. 35. 39. 40.
16516(PC) 6027. 29. 55. 58. 64. 151. 53. 62. 206.
EMT BORDEAUX
BB 7200 PVA18418407343 à 60.
BB 7200 PVB 949407227 à 35.
BB 7200 GV38438407242. 69. 74. 75. 79. 319 à 23. 25 à 37. 39.
353(AQ) 5393. 409. 21.
46546(AQ: 29) 7301 à 4. 9. 11 à 13. 15. 16. 19. 20.
(MP: 13) 7305 à 7. 10. 14. 17. 21. 24. 27. 30.
(PC: 4) 7308. 18. 31. 38.
252(MP) 97381. 82.
19519(AQ) 2212. 21 à 23. 25. 27 à 29. 31. 33. 34.
151(AQ) 92203.
27527(AQ) 6038. 61. 63. 70. 72. 74. 75. 77. 86. 147
BB 635003914163947. 48. 64043. 54.
419463586. 605. 80. 83. 823. 81. 84. 95. 98. 917.
616663418. 552. 94. 606. 9. 47. 54. 98. 720. 38.
444466719 à 22.
BB 674003417167418. 27. 31. 32. 35. 75. 582.
216167403. 4. 7. 8. 12. 20. 21. 24. 29. 36. 37. 41
511(AQ: 3) 567611. 12. 24. (MP: 8) 567416. 613
244247468. 76. 85. 86. 528. 73. 74. 92. 612 à 15.
174178021. 67. 72. 73. 89. 154. 89. 94. 95. 218. 25.
104108445. 53. 62. 67. 75. 94. 95. 501. 3. 22.
UP TOULOUSE – EMM TOULOUSE
3613108638. 40. 41.
531(AQ: 4) 508608. 9. 13. 14.
(LR: 13) 508599. 601 à 4. 11. 12. 18. 23. 30.
(MP: 14) 508606. 7. 10. 15 à 17. 20. 22. 24.
62608553. 56.
3817109304. 20. 21. 28. 32. 38. 40.
26209307. 9. 29. 33. 35. 37.
525(AQ: 11) 509301. 5. 6. 8. 12. 15. 16. 19. 24. 25. 27.
(LR: 5) 509303. 14. 17. 18. 39.
(MP: 9) 509310. 11. 13. 22. 23. 26. 30. 31. 34.
BB 2600020120126041 à 57. 70 à 72.
212188508. 74.
757(MP) 81501/2. 7/8. 13/14. 23/24. 31/32.
BB 6600029419466047. 51 à 53. 56. 58. 77. 83. 85. 109. 11.
610666002. 16. 26. 32. 33. 36. 38. 75. 84. 170.
18518(AU: 2) 2125. 202. (MP: 16) 2101 à 5. 19 à
11511(MP: 8) 72517/18. 37/38. 39/40. 75/76.
(AU: 3) 72541/42. 633/34. 85/86.
36536(LR: 9) 73506. 43. 62. 70. 77. 82. 87. 803. 5.
(MP: 27) 73523. 35. 76. 91. 94. 614. 15. 26.
252(MP) 92104. 202.
XR 9600024524(MP) 96201 à 5. 7 à 25.
17517(MP) 27501/2. 7/8. 21/22. 41/42. 47/48.
204207570. 665. 85. 97. 711. 18. 27. 36 à 38. 44.
134138049. 60. 65. 80. 85. 99. 137. 68. 97. 220. 71.
7478419. 85. 86. 96. 544. 45. 49.
UP HENDAYE – EMT SUD-AQUITAINE
4447169. 239. 41. 55.
4447413. 43. 728. 810.
RÉSEAU ATLANTIQUE: inventaire au 1
QtéAct.NbrNuméros
QtéAct.NbrNuméros
La 7402 sur un Aqualys pour Tours, aux Aubrais (15 mai 2006), et, peu après Aspres-sur-Buëch, une UM de 67300 avec une rame W pour Briançon (10 mars 2007).
A.Bonnet
J.Guersing
RAIL PASSION N° 115
54
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
Un train Chambéry –
Lyon emmené par
une CC 6500 longe
le lac du Bourget
(5 septembre 2004).
J.Quatorze
S.Assez
Un train de machines formé des BB 66004, Y 8058, BB 63951, 63404 et 7246 manœuvre dans les emprises du dépôt de Dijon-Perrigny (28 février 2007).
RAIL PASSION N° 115
55
EMM TGV PARIS-SUD-EST
TGV SE bi c56156Rames 2. 5. 6. 11. 12. 15. 16. 18 à 21. 24 à
100. 102. (+motrice 23140 de la rame 70)
TGV SE tri c919Rames 110 à 118.
TGV R tri c 616Rames 4501 à 6.
TGV Poste3
37 demi-éléments 901 à 7.
TGV Duplex79179Rames 201 à 30. 41 à 89.
TGV R Duplex414Rames 601 à 4. (605 en cours de
transformation)
EMT VILLENEUVE-ST-GEORGES
BB 7200 GV56120107251. 53 à 55. 61 à 63. 71. 92 à 303.
214207250. 52. 56. 70. 72. 73. 315 à 18. 24. 91. 94. 402.
420407305 à 7. 9 à 14. 95 à 401. 3 à 6.
52(CE) 507276. 78.
BB 2220048443422289 à 306. 65 à 77. 81 à 90. 401. 5.
65622378 à 80. 99. 403.
BB 2600080117126004. 5. 19 à 28. 36 à 40.
220226006 à 18. 29 à 35.
440426058 à 69. 76 à 83. 85 à 104.
53(CE: 2) 526001.2. (PL: 1) 526003.
715180005. 7. 9. 11. 12.
22280004. 10.
BB 885001319188504 à 6. 11. 14. 15. 27. 29. 31.
22288517. 19.
52(BO: 2) 588523. 26.
412163180. 81.
22263165. 240.
BB 635003019163579. 912. 50. 62. 64023. 55. 63. 76. 80.
23263805. 926. 64077.
415463402. 14 à 16. 553. 54. 69. 81. 85. 630. 69.
51564079
82863932. 75.
458455302. 4. 7. 10. 11. 14. 17. 19 à 21. 23. 24. 26.
168165601/2 à 31/32.
5085020627/28 à 717/18. 755/56. 57/58. 63/64.
3437273. 81. 302.
3437422. 581. 690.
353(CE: 3) 81537/38. 51/52. 59/60.
353(AU) 27509/10. 17/18. 27/28.
242463696. 744.
BB 6600013613666004. 14. 18. 20. 27. 29. 42. 43. 62. 82. 91.
141466701.
BB 6720032632667201 à 6. 8. 18 à 23. 27 à 30. 38. 44. 46.
BB 6740066445467401. 2. 10. 17. 25. 26. 39. 40. 44. 48 à 51.
521(AU: 16) 567489. 548. 55 à 57. 62. 64. 66.
(BO: 3) 567545. 46. 77. (CE: 2) 567547. 76
949472002 à 6. 10. 13. 15. 16.
2627272042. 49. 61. 62. 64. 65. 74.
419472022. 24. 26. 27. 29. 31 à 36. 67. 69. 70.
151(CE) 4391.
16114554
515(BO) 4503. 10. 14. 15. 28. 52. 60. 69. 76. 78.
20520(BO: 16) 4630. 34. 45. 47. 50. 52. 53. 55. 58.
(AU: 4) 4638. 717. 24. 25.
656(AU: 4) 4760. 75. 78. 80. (BO: 2) 4756. 58.
X 72500 tri c454(BO) 72581/82. 615/16. 711/12. 17/18.
10510(BO) 73503. 26. 80. 706. 7. 15. 60. 61. 97. 98.
959(AU) 76511/12. 21/22. 35/36. 49/50. 61/62.
104107151. 59. 201. 20 à 23. 30. 54. 56.
184187420. 30. 87. 531. 619. 40. 43. 46. 64. 88.
144148138. 77. 260. 66. 348 à 57.
5458436. 59. 69. 516. 18.
UP CLERMONT – EMT AUVERGNE
36536(AU) 73537. 81. 628. 29. 62. 74 à 704.
13513(AU) 6009. 16. 18 à 20. 31. 32. 35. 36. 43. 44.
BB 7200 GV18518(BO: 13) 507236 à 41. 43 à 49.
(PA: 4) 507290. 91. 340. 410.
(RA: 1) 507409.
BB 7200 PVA63463407214 à 26. 361 à 80. 411 à 40.
BB 7200 PVB11411407201 à 8. 11 à 13.
757(BO) 508549. 52. 62. 65. 67. 87. 625.
959(BO) 509242. 46. 69. 70. 82. 84. 87. 88. 90.
353(BO) 509701 à 3.
BB 2550013513(BO: 2) 525682. 83.
(FC: 11) 525634. 38 à 41. 53. 73. 84 à 86. 88.
BB 2600034124126073 à 75. 138. 39. 50 à 68.
510(AL: 10) 526140 à 49.
BB 3600040440436001 à 30. 51 à 60.
BB 3630020420436331 à 50.
858(BO: 4) 9515 à 18. (FC: 4) 9505. 8. 10. 13.
252(FC) 99581. 82.
555(BO: 1) 9633. (FC: 4) 9616. 18. 31. 32.
11511(BO: 6) 27515/16. 25/26. 45/46. 69/70.
(FC: 5) 27505/6. 89/90. 97/98.
RÉSEAU SUD-EST: inventaire au 1
QtéAct.NbrNuméros
QtéAct.NbrNuméros
RAIL PASSION N° 115
56
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
EMM Dijon suite
BB 635001651(BO) 563660.
615663404. 423. 505. 10. 19. 42. 64. 93. 645. 86.
343466705. 11. 23.
11511(BO) 81503/4. 9/10. 19/20. 35/36. 47/48.
454(FC) 2827. 30. 77. 900.
20520(FC) 73593. 608. 12. 13. 705. 44 à 47. 50 à
353(FC) 76667/68. 73/74. 79/80.
454(FC) 6204. 11. 13. 14.
6467124. 45. 66. 234. 50. 309.
444447410. 17. 18. 21. 34. 35. 47. 54. 78. 82. 96.
144148009. 22. 47. 58. 64. 106. 19. 29. 80. 208. 24. 57. 86. 91.
114118437. 48. 51. 52. 54. 57. 58. 60. 82. 520. 23.
UPM LYON-VAISE – EMM LYON
15515(RA: 13) 81505/6. 17/18. 21/22. 29/30.
67/68. 71/72. 75/76. (CE: 1) 815515/16.
(BO: 1) 81527/28.
19519(AU: 12) 2816. 17. 19. 25. 52. 53. 63. 78. 79. 902.
10. 14. (RA: 7) 2807. 10. 37. 43. 66. 95. 903.
47547(RA: 42) 4632. 33. 35. 39 à 41. 44. 46. 49.
(AU: 5) 4662. 83. 87. 700. 12.
X 72500 tri c15515(RA) 72531/32. 65/66. 79/80. 603/4. 7/8.
50550(RA) 73505. 24. 30. 40. 61. 71. 89. 92. 600. 7.
17517(RA) 6001. 8. 13. 17. 25. 47. 49. 51 à 53. 88.
6467156. 67. 97. 215. 35. 89.
294297416. 51 à 53. 59. 63. 65. 512. 43. 88. 609. 10.
174178027. 28. 29. 53 à 55. 140 à 42. 206. 79. 94.
6468455. 87. 535. 46. 47. 50.
UPM VÉNISSIEUX – EMM LYON
555(RA) 506549. 58. 59. 61. 75.
613188501. 7. 9.
53(RA) 588518. 20. 22.
353(RA) 508554. 76. 85.
15515(RA) 509602. 3. 7. 9 à 13. 15. 17 à 20. 22. 23.
BB 2520015515(RA) 25236. 38 à 41. 44 à 46. 51. 52. 54 à 58.
BB 2550030530(RA) 525547. 50. 94. 95. 615. 20. 22 à 24. 26 à 31.
12512(RA) 7501 à 3. 5 à 7. 9 à 13. 15.
10510(RA) 9501 à 4. 6. 7. 9. 11. 12. 14.
858(RA ) 9614. 15. 17. 19. 20. 34 à 36.
16516(RA) 23503. 12. 15. 23. 27. 31. 35. 39. 48. 56.
30530(RA) 24501/2. 5/6. 13/14. 27/28. 31/32 à
555(RA) 27529/30. 33/34. 73/74. 91/92. 605/6.
BB 635003512163790. 928.
412463408. 550. 89. 610. 24. 29. 82. 93. 97. 789.
621663523. 62. 620. 34. 41. 63. 75. 76. 708. 55.
343464702. 3. 19.
343464802. 3. 19.
343466703. 10. 28.
BB 2220031531(PA: 6) 522307 à 10. 402. 4. (FC: 4) 522354.
56. 59. 61. (RA: 21) 522209. 14. 64. 66. 69.
BB 2510012512(RA) 525172. 76. 79. 82. 83. 86. 88 à 93.
151(RA) 525213.
767663007. 56. 60. 95. 134. 60. 248
BB 673006318167316. 30. 53. 58. 60. 65. 67. 69.
426467307 à 9. 11 à 15. 17. 19. 21. 24. 27 à 29.
529(RA) 567302. 3. 5. 6. 41. 43 à 47. 54. 59. 63.
3437141. 270. 79.
224227419. 98. 503. 4. 26. 29. 42. 45. 53. 56. 57.
144148038. 114. 20. 39. 209. 32. 40. 56. 58. 82. 93.
114118425. 49. 64. 68. 74. 79. 89. 502. 5. 7. 14.
EMM MONT-BLANC-ST-GERVAIS
555(RA) 601. 3 à 5. 7.
555(RA) 801/2 à 5/6. 21/22. 23/24.
353(RA) 851 à 3.
EMT AVIGNON
363608120. 216. 29. (toutes US)
BB 2600099499426105 à 37. 69 à 234.
12612662403. 12 à 14. 18. 24. 30. 32. 39. 54. 502. 18.
BB 6350023415463410. 608. 13. 33. 71. 94. 99. 710. 56. 79.
68663565. 758. 88. 64029. 70 à 72. 75.
44464701. 4. 5. 18.
44464801. 4. 5. 18.
BB 6600020410466060. 131. 67. 87. 201. 11. 15. 45. 97. 98.
610666001. 21 à 24. 28. 31. 67. 165. 71.
161667014.
RÉSEAU SUD-EST: inventaire au 1
QtéAct.NbrNuméros
QtéAct.NbrNuméros
RAIL PASSION N° 115
57
EMT Avignonsuite
BB 6720016616667207. 9. 11. 12. 14 à 17. 24 à 26. 57. 59. 67. 68. 76.
BB 6900018418469195. 98. 203. 8. 9. 17. 19. 22. 36. 42. 43.
164167138. 42. 77. 81. 82. 229. 43. 44. 46. 59. 61.
164167425. 28. 62. 66. 80. 99. 544. 54. 55. 89. 661.
264268016 à 19. 40. 42 à 44. 61. 63. 68. 104. 11.
124128418. 29 à 31. 40 à 43. 50. 66. 73. 99.
EMT MARSEILLE-BLANCARDE
BB 7200 GV25116107257 à 60. 64 à 68. 77. 81 à 85. 393.
21207304.
58(PA: 2) 507280. 338. (LR: 4) 507286 à 89.
(MP: 2) 507407. 8.
BB 2220029125122318 à 35. 37. 39 à 42. 44. 45.
22222338. 43.
52(PA) 522311. 12.
BB 2550023523(PA) 525614. 17 à 19. 21. 33. 35. 42. 44 à 46.
10510(LR) 7357. 64 à 72.
353(LR) 7504. 8. 14.
30530(PA) 23501. 4. 5. 7 à 11. 13. 16. 19 à 21. 24. 25. 28.
10510(PA) 26505/6. 9/10. 13/14. 15/16. 19/20.
757(LR) 27531/32. 35/36. 37/38. 601/2. 7/8.
252(LR) 97383. 84.
454(LR) 81511/12. 25/26. 33/34. 45/46.
313163136. 61. 200.
313163544. 940. 72.
BB 6740022522(PA) 567405. 38. 57. 82. 84. 88. 93. 95 à 97.
151(PA) 2201 RD.
17517(LR: 5) 72525/26. 53/54. 67/68. 637/38.
(PA: 12) 72533/34. 71/72. 77/78. 609/10.
858(PA) 76523/24. 43/44. 83/84. 93/94. 625/26.
757(PA) 6014. 24. 46. 48. 136. 44. 247.
2427128. 75.
5457431. 89. 667. 92. 763.
313163780. 64025. 68.
656(PA) 2203. 4. 13. 15 à 17.
174177105. 6. 20. 21. 39. 57. 73. 75. 76. 208 à 10.
144147427. 29. 79. 90. 508. 90. 666. 68. 94. 723.
194198026. 35. 45. 50. 96. 98. 103. 5. 25. 48. 74.
8488433 à 35. 44. 46. 511. 17. 19.
13513(LR) 102. 4 à 9. 11. 13. 15 à 18.
252(LR) 151. 52.
252(LR) 201. 2
XR 2000014514(LR) 20001 à 4. 23. 30 à 34. 36 à 39.
RÉSEAU SUD-EST: inventaire au 1
QtéAct.NbrNuméros
QtéAct.NbrNuméros
La répartition du parc est réalisée au sein de chaque établissement par séries, et au sein de chaque série par activités. Pour l’activité 5 (Action régionale),
l’affectation du matériel est scindée par région administrative. Chaque activité est affectée d’un chiffre d’affectation placé devant le numéro de l’engin en
intercalant un zéro pour les séries à 4 chiffres (ex: 107220 pour la 7220 de l’activité Grandes Lignes). Dans les tableaux, le préfixe de l’activité est ajouté
uniquement pour le premier numéro de l’énumération pour chaque activité d’une série.
L’énumération du parc engins est faite dans l’ordre chronologique en évitant les chiffres répétitifs des dizaines de milliers, milliers, centaines et dizaines
pour le zéro. Par exemple, 63503, 63554, 63607, 63741, 64016, 64029 se traduit par: 63503. 54. 607. 741. 64016. 19.
Le parc présenté concerne tous les matériels figurant à l’effectif des établissements le 1
janvier 2007 à 0 heure, c’est-à-dire qui se trouvaient à cette date
en service, ou garés bon état ou en utilisation spéciale, ou en réparation différée, ou en attente de radiation, ou en cours de transformation (TGV, 66000…).
Les engins neufs arrivés dans un établissement ne sont pris en compte dans les effectifs que lors de leur mise en service. Les matériels détachés restent
répertoriés dans leurs établissements titulaires.
Activités:
1 VFE (Voyages France Europe); 2 CIC (Corail Intercités); 4 Fret; 5 AR (Action régionale); 6 IN (Infrastructure); 8 IF (Île-de-France).
Régions:
AL (Alsace); AQ (Aquitaine); AU (Auvergne); BN (Basse-Normandie); BO (Bourgogne); BR (Bretagne); CA (Champagne-Ardenne); CE (Centre);
FC (Franche-Comté); HN (Haute-Normandie); LI (Limousin); LO (Lorraine); LR (Languedoc-Roussillon); MP (Midi-Pyrénées); NP (Nord-Pas-de-Calais);
PA (Provence-Alpes-Côte d’Azur); PI (Picardie); PC (Poitou-Charentes); PL (Pays de la Loire); RA (Rhône-Alpes).
Abréviations:
GB (garé bon état); RD (réparation différée); US (utilisation spéciale); LOC (engin loué à un tiers).
Portant les couleurs de Champagne-Ardenne, l’X 73793 en gare de Reims (9 juin 2006), et la BB 9282 avec un TER pour Dijon à Perrigny (30 juin 2006).
P.Barbe
S.Faivre
RAIL PASSION N° 115
58
Les transformations
la première fois les TGV, qui re-
présentent une partie relative-
SNCF.
Une opération «spectaculaire»
a été entreprise sur les TGV de fa-
çon à obtenir de nouveaux TGV
ont été réalisés à partir des mo-
trices de TGV Réseau bicourant et
neuve. Cette transformation, réa-
d’Aytré, a permis de livrer à
l’EIMM de Paris-Sud-Est une pre-
la rame 515. (Ces nouveaux ma-
tériels sont appelés «duplex»
avec un «d» minuscule pour les
différencier des Duplex livrés jus-
qu’alors). Trois autres rames de
TGV
Réseau bicourant ainsi libé-
rées doivent, après révision, ré-
fection intérieure et des pein-
motrices neuves de Duplex équi-
TGV POS devant être mis en ser-
vice sur la LGV Est le 10 juin pro-
chain sur les relations Paris –
Stuttgart et Paris – Zurich.
Transformation de BB 67000
en 67200 (activité IN):
créés par la mise en service pro-
traiter les dernières BB 67000 af-
elles ont bénéficié de cette trans-
et 66400:
1030kW au moteur MGO V 16
de 630kW sur les engins destinés
deux séries, l’EIMM de Nevers
Cette transformation avait débu-
Chalindrey. Elle s’était largement
cette nouvelle série 69400 attei-
Une opération similaire était en-
gagée sur les 66000, renuméro-
Tours et Sotteville furent regrou-
elles, trois étant mutées à Avi-
de Chalindrey, dont six mutées de
à Nevers, ayant regagné son éta-
blissement d’origine. Pour les BB
66000, cette transformation, tou-
chant 29 locomotives, entraîna de
nombreux mouvements de maté-
riels, tant pour les BB 66000 que
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
Passage à Jussy de
la BB 69446 (ex-66446), de
Chalindrey, avec un train de
machines composé de cinq
BB 67400 et de deux BB 22200
(7 janvier 2007).
A.Braida
RAIL PASSION N° 115
60
Les radiations
(345 unités); avec 324 engins ra-
diés, on retrouve un nombre voi-
sin de celui de 2004 (311 unités).
particulièrement la traction ther-
16500, 20200, 25100, 25500, et
les automotrices Z 7100.
BB 9200:
le quart des effec-
tifs, 11 sur 44, est radié, dont 10 à
Tours sur un parc de 30, neuf ap-
partenant à l’AR (CE).
BB 20200:
pour les locomo-
janvier au 12 mai 1970 sont
s’agissait d’une version bifré-
quence de la BB 17000 (25kW
50Hz et 15kW 16 2/3Hz). Ces
étant appelées à pénétrer en Al-
3,2millions de km, la 20202
ayant dépassé les 3,4millions.
BB 25100:
cette série de bicou-
rant comprenant deux sous-sé-
ries – 25101 à 125 (construction
1964-1965), affectées à Thionvil-
le, et 25151 à 195 (construction
sur 10 à Thionville et 6 sur 11 à
Rennes, Chambéry conservant
BB 25500:
avec 12 radiations, élimine le
et qui sont encore 112 fin 2006.
CC 6500:
trois des huit resca-
pées de Vénissieux, après l’héca-
tombe des années 2004 (31 ra-
ont à leur tour «mordu la pous-
sière». Elles étaient toutefois bien
franchi la barre des 10millions
de km (10030245km).
La BB 37007,
en service le 13 mai 2004, acci-
dentée suite à collision à la fron-
6100, 6300, 7100) sont touchées
par les radiations, notamment les
12 Z 7100 restant à Vénissieux,
peu atténuées pour les locomo-
tives, parmi lesquelles trois séries
les autorails, les locotracteurs et
BB 62400:
parc de cette série basée à Avi-
gnon ont été radiés en fin d’an-
2401 à 530, dont 46 unités fu-
de fer néerlandais) pour les tra-
France en 1955, elles sont équi-
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
À Bollwiller, la BB 25181 quitte l’évitement pair avec un train ICF (10 septembre 2004), et la BB 63226, seule dans cette livrée, à Perrigny (23 décembre 2006).
Vers Montfort-l’Amaury, la BB 25597 sur la ligne Paris – Dreux (18 juil. 2006), et, à Vanves, la Z 5391 Centre sur un TER en direction de la province (4 juillet 2006).
R.Daugeron
P.Staehlé
L.Nantier
P.Bombois
1991 à juin 1992, elles avaient
rejoint l’EMT d’Avignon de dé-
l’achèvement de ces derniers,
février 2001, dans l’attente d’un
autre chantier TGV. Malheureu-
elles sont restées GBE. Ces loco-
France, le meilleur ayant été réa-
lisé par la 62491 avec 8243km.
BB 63000:
après les 11 radiations enregis-
BB 63500:
cette très impor-
(construction 1956-1971), après
de perdre 34 nouvelles unités,
CC 72000:
neuf unités de Ne-
vers ont été radiées, dont les
non électrifiées, affectées aux
dépôts de Chalindrey, Rennes et
et d’une BB 67400 VFE de Bor-
Le nombre de radiations, en nette
RAIL PASSION N° 115
61
P.Mancini
B.Collardey
Remorquant un train de wagons-porte-chars et de trémies, la BB 426200 à Villeneuve en direction de Dijon (avril 2003).
Ici à Avord, la CC72008, appartenant à la dotation de Nevers, en rapide régression, vient d’être réformée (28 août 2006).
RAIL PASSION N° 115
62
X 2700:
Lyon-Vaise ont été radiées; un
matériel qui s’illustra sur Paris –
(trains
Bourbonnais,
des BB 67000 et de leur fourgon-
jusqu’à la relève par les RTG, qui
X 2800:
six radiations uniformément ré-
parties dans les trois sites de Li-
Vaise (deux AU) et de Dijon (deux
FC). Leurs établissements d’origi-
ne, Lyon-Vaise, conserve encore
EAD:
ce sont les éléments au-
plus lourd tribut à la modernisa-
éléments sur 104 à Lyon-Vaise et
Les radiations sont plus nom-
(21 au lieu de 10), conséquence
radiations, 46 au lieu de 11 en
2005, notamment des Y 7100 et
Nota: nous avons retiré du parc les lo-
comotives radiées
Pampa, mis en service au début 2005
pour gérer les bulletins d’ordre des ra-
diations et des mutations lors du rem-
en fin de tableau des radiations à pa-
raître dans la deuxième partie de cette
étude, 53 engins sont concernés (11 BB
trois A1A-A1A 68500, une CC 72000,
deux BB 8100, une BB 8500, huit BB
16500 et 4 BB 8700).
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
Arrivée à Nîmes de la BB 7280 avec le train Téoz 4758/9 Nice – Bordeaux (5 octobre 2006).
Les BB 9600 sont en fin de vie: ici, la BB 9602 à l’entrée de Quincieux, avec un convoi de voitures USI (16 octobre 2006).
Engagée sur un TER Montreuil-sur-Ille – Rennes, la BB 525671 arrive en gare de Chevaigné (mai 2006).
A.Grouillet
L.Gra
P.Barbe
RAIL PASSION N° 115
65
MUTATIONS ÉLECTRIQUES EN 2006
(703 et 37 mutations entre activités)
TRACTION ÉLECTRIQUE: 232 dont 48 TGV, 127 locomotives, 57 automotrices et 29 mutations entre activités
LOCOMOTIVES: 127 et26 mutations entre activités
TGV Duplex: 10
10 TGV de Paris-Sud-Est
à Châtillon
07/12: 231.
08/12: 232 à 34.
09/12: 235 à 37.
10/12: 238 à 40.
TGV R bic: 38
8 TGV de Paris-Sud-Est
à Châtillon
30/04: 510. 11. 15. 16.
01/07: 512 à 14. 17.
19 TGV de Châtillon à Ourcq
26/06: 501. 3. 4. 6. 11. 36. 37.
28/08 : 505. 7. 34. motr. 24211
11 TGV de Châtillon au Landy
03/12: 546.
10/12: 508. 12. 23. 33. 44. 45. 47
20(IDF) de Vitry à Trappes
Mutations entre activités: 3
3 (LI) de Bordeaux à (AQ)
10/12: 7332. 34. 35.
16 (IDF) de Vitry à Trappes
31/05: 8831/32.
4 (BO) de Vénissieux à Dijon
03/07: 9515 à 18.
4 (FC) de Vénissieux à Dijon
03/07: 9505. 8. 10. 13.
Z 99500: 2
2 (FC) de Vénissieux à Dijon
03/07: 99581. 82.
4 (FC) de Vénissieux à Dijon
03/07: 9616. 18. 31. 32.
1 (BO) de Vénissieux à Dijon
03/07: 9633.
Z 20500: 6
4 (IDF) de Paris-St-Lazare
à La Chapelle
24/08: 20603/4. 11/12.
14/09: 20609/10. 23/24.
2(IDF) de La Chapelle à
Villeneuve
04/09: 20757/58. 63/64.
BB 7200 GV: 7
1 (Fret) de Bordeaux
à Marseille (VFE)
28/05: 7393.
4 (Fret) de Bordeaux
à Villeneuve (CIC)
10/12: 7270. 72. 73. 94.
2 (Fret) de Bordeaux à Villeneuve
10/12: 7276. 78
BB 7200 PVB: 13
13 (Fret) de Bordeaux à Dijon
28/05: 7214 à 26.
BB 8500 : 7
3 (VFE) de Toulouse à Vénissieux
02/12: 8544. 76. 85.
3 (AR)(RA) de Vénissieux
à Toulouse (VFE)
02/12: 8638. 40. 41.
1 (AR)(MP) de Toulouse
02/12: 8625.
Mutations entre activités: 1
1 (AR) de Toulouse de (AQ) à (MP)
02/06: 8629.
BB 9200
Mutations entre activités: 7
7 (CIC) de Tours à (AR)(CE)
01/12: 9217. 40. 72. 73. 75. 76. 79.
BB 9300
Mutations entre activités: 1
1 (AR) de Toulouse de (MP) à (LR)
01/11: 9283.
BB 15000: 12
12 (CIC) de Strasbourg à Achères
10/12: 15012 à 14. 22. 27. 30 à
Mutations entre activités: 11
4 (VFE) de Strasbourg à (CIC)
02/06: 15042 à 45.
4 (VFE) de Strasbourg à (AR)(AL)
01/07: 15050.
02/12: 15040. 41. 46.
3 (AR)(AL) de Strasbourg à (VFE)
30/11: 15008 à 10.
BB 16500: 4
3 (AR)(BN) de Achères à
Thionville (LO)
31/05: 16699. 703. 62.
1 (AR)(PI) de la Chapelle à Lens
Mutations entre activités: 3
1 (VFE) de La Chapelle à (IDF)
05/08: 16720
1 (IDF) de La Chapelle à (VFE)
10/10: 16720
1 (AR) de Achères de (BN) à (HN)
20/03: 16709.
BB 17000: 7
7 (IDF) de La Chapelle à Achères
15/07: 17105.
28/08: 17100. 4.
09/10: 17099.
BB 22200: 41
1 (VFE) de Marseille à Tours
08/06: 22317.
1 (CIC) de Tours à Chambéry
30/06: 22350.
19 (Fret) de Tours à Lens
28/05: 22268. 70 à 72.
09/12: 22273 à 78. 80 à 88.
20 (Fret) de Tours à Villeneuve
09/12: 22265. 66. 89 à 306.
Mutations entre activités: 3
1 de Tours de (CIC) à (AR)(PL)
BB 25100: 2
1 (Fret) de Rennes à Chambéry
Vénissieux
09/11: 25180.
BB 25200: 1
1 (Fret) de Rennes à Chambéry
10/12: 25213.
BB 25500: 18
1 (Fret) de Achères à Rennes
02/06: 25637.
2 (Fret) de Achères à Rennes
02/06: 25643. 50.
à Vénissieux (RA)
18/07: 25550.
à Vénissieux (RA)
24/07: 25547.
13 (Fret) de Achères à Vénissieux
09/01: 25662.
BB 26000: 8
8 (Fret) d’Avignon à Villeneuve
BB 27000: 7
2 (Fret) de Lens à Thionville
5 (Fret) de Thionville à Lens
TGV: 48
AUTOMOTRICES: 57 et 3 mutations entre activités
Sur un TER Montluçon – Clermont-Ferrand, l’X 2816 à Volvic (28 sept. 2006), et la BB 827305, tractant une rame rénovée Transilien, quittant Paris-MP (13 oct. 2006).
T.Thirobois
M.Carémantrant
RAIL PASSION N° 115
66
Engins moteurs
ÉTAT ANNUEL DU MATÉRIEL MOTEUR
BB 63000: 5
5 (infra) de Achères à Chambéry
04/01: 63131. 34. 248.
BB 63500: 107
2 (VFE) de Marseille à Nice
30/06: 64025. 68.
1 (VFE) de Vénissieux à Nice
20/05: 63780.
1 (VFE) de Vénissieux à Marseille
1 (VFE) de Marseille à Villeneuve
20/10: 64023.
2 (Fret) de Metz à Strasbourg
12/05: 63919.
17/06: 63651.
1 (Fret) de Metz à Lens
28/02: 63655.
1 (Fret) de Metz à Nevers
14/12: 63696.
1 (Fret) de Lens à Metz
02/09: 63529.
1 (Fret) de Lens à Rennes
18/02: 63667.
1 (Fret) de Lens à Toulouse
02/01: 63927.
1(Fret) de Lens à Nevers
14/12: 63744.
1 (Fret) de Lens à Avignon
10/06: 63613.
1 (Fret) de Achères à Villeneuve
01/10: 63553.
1 (Fret) de Rennes à Sotteville
11/03: 63667.
19 (Fret) de Toulouse à Bordeaux
10/12: 63586. 605. 80. 83. 823. 81. 84.
1 (Fret) d’Avignon à Achères
16/12: 63501.
2 (Fret) d’Avignon à Villeneuve
28/05: 63569. 969.
1 (AR) de Metz à Strasbourg
04/01: 64057.
5 (INFRA) de Chalindrey à Dijon
31/12: 63404. 505. 19. 64. 645.
28/12: 63835. 45.
28/12: 63539.
3 (INFRA) de Lens à Tours
28/12: 63518. 674. 87.
28/12: 63800.
6 (INFRA) de Strasbourg à Metz
28/12: 63528. 87. 92. 96. 617. 19.
31/12: 63631.
4 (INFRA) de Rennes à Tours
1 (INFRA) de Tours à Metz
31/12: 64030.
1 (INFRA) de Tours à Villeneuve
12/01: 63692.
1 (INFRA) de Achères à Dijon
28/12: 64009.
1 (INFRA) d’Avignon à Dijon
28/12: 63900.
1 (INFRA) de Achères à
Vénissieux
28/12: 63880.
1 (INFRA) d’Avignon à Metz
28/12: 64050.
2 (INFRA) de Nantes à Longueau
28/12: 63401. 7.
1 (INFRA) de Nantes à Tours
28/12: 63770.
2 (INFRA) de Limoges à Tours
28/12: 63536. 64032.
6 (INFRA) de Limoges à Bordeaux
28/12: 63552. 94. 738. 817. 955. 57.
1 (INFRA) de Limoges à Avignon
28/12: 63788.
4 (INFRA) de Toulouse à
Bordeaux
20/12: 63720.
31/12: 63418. 786. 964.
12 (INFRA) de Villeneuve à
Achères
01/10: 63569.
2 (INFRA) de Villeneuve à
Sotteville
28/12: 63588. 906.
6 (INFRA) de Villeneuve à Dijon
28/12: 63423. 510. 42. 93. 686.
2 (INFRA) de Villeneuve à
Vénissieux
28/12: 63663. 76.
1 (INFRA) d’Avignon à Sotteville
28/12: 64038.
BB 64700: 1
1 (Fret) de Strasbourg à Achères
22/07: 64716.
BB 64800: 1
1 (Fret) de Strasbourg à Achères
22/07: 64816.
BB 66000: 32
1 (Fret) de Longueau à Sotteville
16/05: 66231.
1 (Fret) de Sotteville à Longueau
16/05: 66303.
1 (Fret) de Sotteville à Tours
11/05: 66239.
11 (Fret) de Tours à Sotteville
10/01: 66242.
2 (Fret) de Toulouse à Sotteville
09/12: 66199. 272.
2 (Fret) de Toulouse à Tours
28/05: 66253. 316.
3 (Fret) d’Avignon à Sotteville
08/04: 66195. 241.
01/07: 66291.
11 (Fret) d’Avignon à Tours
01/07: 66311.
BB 66400: 6
3 (Fret) de Nevers à Chalindrey
09/12: 66456. 65. 71.
3 (AR) de Nevers à Chalindrey
(Fret)
02/06: 66470. 73. 74.
BB 66700: 2
1 (Fret) de Lens à Bordeaux
30/01: 66719.
1 (Fret) de Bordeaux à Lens
30/01: 66718.
BB 67000: 2
2 (INFRA) d’Avignon à Longueau
15/ 12: 67017. 68.
BB 67200: 1
1 (INFRA) d’Avignon à Longueau
15/12: 67277.
BB 67300: 3
3 (CIC) de Longueau à Tours
10/12: 67301. 38. 57.
BB 67400: 13
3 (CIC) de Longueau à Bordeaux
14/06: 67421.
19/06: 67436.
26/06: 67443.
3 (CIC) de Bordeaux à Longueau
14/06: 67413.
19/06: 67533.
26/06: 67600.
1 (VFE) de Bordeaux à Longueau
23/12: 67446.
4 (Fret) de Longueau à Nevers
09/12: 67467. 72. 74. 80.
1 (AR)(AL) de Strasbourg à
1(AR)(MP) de Bordeaux à
01/12: 67614 (PI)
Mutations entre activités: 1
1 (Fret) de Longueau à (IDF)
01/06: 67470.
BB 69000: 18
17 (Fret) de Sotteville à Avignon
08/04: 69257.
1 (Fret) d’Avignon à Sotteville
17/01: 69222.
BB 69400: 1
1 (Fret) de Nevers à Chalindrey
11/12: 69466.
Mutations entre activités: 1
1 (Fret) de Chalindrey à (INFRA)
01/06: 68081.
MUTATIONS THERMIQUES EN 2006
TRACTION THERMIQUE: 471, dont 192 locomotives, 108 autorails, 171 locotracteurs et 8 mutations entre activités
LOCOMOTIVES: 192 et2 mutations entre activités
Y 7100 : 28
8 de Paris-La Villette à Achères
15/07: 7123. 36. 52. 99. 271. 86.
7 de Villeneuve à Achères
13/07: 7206. 49. 80. 300. 8. 10.
18/07: 7202.
13 de Marseille à Avignon
3/10: 7137.
Y 7400 : 53
19 de Paris-La Villette à Achères
15/07: 7404. 32. 38. 58. 64. 67. 92.
23 de Villeneuve à Achères
13/07: 7436. 72. 88. 510. 30. 62.
2 de Nevers à Dijon
22/08: 7454.
26/08: 7434.
9 de Marseille à Avignon
10/10: 7425. 62. 99. 544. 54. 55.
Y 8000 : 63
29 de Paris-La Villette à Achères
15/07: 8007. 37. 56. 79. 94. 108.
1 de Metz à Strasbourg
20/08: 8011.
1 de Chalindrey à Limoges
24/06: 8211
1 de Chalindrey à Dijon
28/05: 8009.
2 de Lens à Sotteville
24/06: 8071. 281.
15/02: 8286.
1 de Longueau à Dijon
15/02: 8224.
1 de Nevers à Achères
14/02: 8095.
26 de Marseille à Avignon
10/10: 8016 à 19. 40. 42 à 44. 61.
Y 8400 : 27
1 de Metz à Strasbourg
20/11: 8538.
12 de Paris-La Villette à A chères
15/07: 8402. 4. 12. 15. 23. 24. 47.
2 de Sotteville à Metz
27/06: 8417.
30/06: 8406.
12 de Marseille à Avignon
10/10: 8418. 29 à 31. 40 à 43. 50.
X 2200 : 25
19 (AQ) de Limoges à Bordeaux
6 (PA) de Marseille à Nice
X 92200: 3
1 (LR) de Marseille à Sotteville (HN)
01/12: 92201
1 (LR) de Marseille à Limoges (AQ)
28/02: 92203.
1 (AQ) de Limoges à Bordeaux
X 4300 : 25
23 (CA) de Metz à Épernay
1 (CE) de Tours à Nevers (BO)
1 (BO) de Nevers à Metz (LO)
02/12: 4356.
X 4500 : 4
2 (PI) de Longueau à Sotteville
10/12: 4544. 49.
2 (HN) de Sotteville à Nevers (BO)
01/12: 4510.
10/12: 4528.
Mutations entre activités: 4
4 (AU) de Nevers à (BO)
10/12: 4549. 60. 95. 4622. 23.
X 4630 : 4
4 (PI) de Longueau à Épernay (CA)
28/08: 4637. 71. 4711. 20.
X 4750 : 2
1 (CE) de Sotteville à Nevers (BO)
30/05: 4758.
1 (PL) de Sotteville à Nevers (BO)
08/06: 4756.
Mutations entre activités: 2
1 (BN) de Sotteville à (PL)
31/05: 4753.
1 (BN) de Sotteville à (CE)
31/05: 4750.
X 72500: 11
3 (AU) de Limoges à Toulouse
8 (MP) de Limoges à Toulouse
X 73500: 16
8(LO) de Metz à Strasbourg
8 (CA) de Longueau à Épernay
B 81500: 12
1 (BO) de Nevers à Lyon Vaise
11 (BO) de Nevers à Dijon
X 76500: 6
6 (AU) de Lyon Vaise à Nevers
LOCOTRACTEURS: 171
MUTATIONS THERMIQUES EN 2006
AUTORAILS: 108 et6 mutation entre activités
Devant la rotonde du dépôt de Dijon-Perrigny, BB 26000, 25500, 36000, 22200 et 6500 en stationnement (août 2005).
N.Giambi
RAIL PASSION N° 115
D’Interlaken à Spiez en bateau,pour y prendre le train du
Loetschberg jusqu’à Muelenen dans la vallée de la Kander.
Le funiculaire du Niesen,le plus long d’Europe,monte au
sommet du Niesen à 2362 m.Le panorama,encore une fois
grandiose,offre d’un côté la chaîne majestueuse des Alpes
bernoises et de l’autre le paysage vallonné du plateau suisse
Après le repas de midi,nous empruntons à nouveau la ligne
du Loetschberg pour descendre à Brigue en Valais.Nous
retrouvons la ligne «Matterhorn-Gotthard» pour rallier
Taesch,à proximité immédiate de Zermatt,station tout aussi
mondialement connue,grâce aussi à ses nombreuses activités
alpines remarquables.
4éme jour
10.09.2007
Bateau, train, funiculaire
Hotel ELITE***, Täsch
Petit-déjeuner Repas de midi Repas du soir
Interlaken – Spiez – Muelenen – Brig – Taesch
…LEFUNICULAIREDUNIESEN…
Après le petit-déjeuner,ânerie dans Zermatt.En raison du
tourisme,la station s’est beaucoup développée au �l du
temps.Même si l’image typique d’un village de montagne
valaisan n’est perceptible qu’au cœur de la localité,l’endroit
Le Gornergrat:avec le train de montagne du même nom,
de 4000 m et plus.
Parmi ces neiges et glaces éternelles,le Cervin reconnaissable
entre tous culmine à 4478 m,le Liskamm à 4527 m et la
Pointe Dufour à 4634 m.Et sur le plan culinaire,le «Kulmhotel
Gornergrat» – l’hôtel le plus élevé d’Europe – mettra tout en
de midi.Retour en plaine jusqu’à Viège et changement pour
aller à Aigle où nous prenons un autre train de montagne en
5éme jour
11.09.2007
Train Cff et de montagne
Hotel CENTRAL-RÉSIDENCE ***, Leysin
Petit-déjeuner Repas de midi Repas du soir
Taesch – Zermatt – Gornergrat – Viège – Aigle – Leysin
…AUGORNERGRATAVECLETRAINDEMONTAGNES…
Après le petit-déjeuner,la promenade à travers Leysin – située
sur le versant sud des Tours d’Aï – nous permet de voir l’église
Puis nous redescendons à Aigle avec le même train que la
veille et continuons avec les CFF jusqu’à Villeneuve sur les
voyons dé�ler la rive aux lieux et noms bien connus,parfois
prestigieux même:château de Chillon,Montreux,Vevey,St-
Saphorin,les vignes du Lavaux et �nalement Lausanne.Repas
de midi à Ouchy,port de Lausanne.Puis c’est en car que nous
rejoignons la gare CFF de Lausanne.
Le voyage de retour au départ de Lausanne pour Genève,Bâle
ou Vallorbe-les Verrières.
6éme jour
12.09.2007
Train de montagne, bateau, train CFF
Petit-déjeuner Repas de midi
Leysin – Villeuneuve – Ouchy – Lausanne – Zurich
…LELACLÉMAN-DEVILLENEUVEÀLAUSANNEENBATEAU…
Funiculaire du Niesen
Train du Gornergrat
LAUSANNE
ZÜRICH
VALLORBE
LESVERRIÈRES
Oui,je désire réserver le voyage “Des trains par monts et par vaux”qui aura lieu du 7/09/07 au 12/09/07
chèque bancaire ou
carte bancaire
IMPORTANT, je note les 3 derniers chiffres du numéro inscrit au dos de ma CB
Date : ……./……./…….Signature :
Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .
Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . .
CP : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .
Tél : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .e-mail : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .
Prix en chambre double par personne :
Supplément chambre individuelle :
Je désire une chambre d’hôtel*** à Zurich près de la gare du 06/09/07 au 07/09/07
– pour 2 personnes en chambre double
– pour 1 personne en chambre individuelle
J’entre en Suisse par Genève
par Neuchâtel
par Neuchâtel
Je souscris une assurance avec l’organisateur Historia Swiss
Bulletin d’inscription à retourner avant
le 15 juin 2007
accompagné de votre règlement à :
INFORMATIONS IMPORTANTES
Le voyage débute à Zurich le 07.09.07 à 10h00 et se termine à
Lausanne le 12.09.07 à 14h30.Pour se rendre à Zurich,il faut
prévoir depuis Genève 2h42,Lausanne 2h08,Neuchâtel 1h29,
Bâle 51min.A la fin du voyage depuis Lausanne,il faut jusqu’à
Genève 33min,Neuchâtel 40min et Bâle 2h06.Une nuit d’hôtel
à Zurich précédant le voyage a été prévue en option.
PRESTATIONS COMPRISES
classe à partir des villes
Genève,Neuchâtel,Lausanne ou Bâle jusqu’à Zurich (début du
voyage) et depuis Lausanne (fin du voyage) jusqu’à Genève,
Neuchâtel ou Bâle,tous les transferts durant le circuit,Hôtels 3
étoiles***,tous les repas « secs »,les droits d’entrée et taxes,le
transfert des bagages durant le circuit et un accompagnant-
tout le voyage.
11,rue de Milan 75440 Paris cedex 09
Pour des renseigements complémentaires appelez Rail Passion T. 01 49 70 12 57 ou 01 49 70 12 03
RAIL PASSION N° 115
MAI 2007
72
Histoire
PAR BERNARD COLLARDEY
Les CC 65000, précurseurs de
la traction diesel lourde à la SNCF
Commandées à Alsthom en 1955, pour étoffer une cavalerie thermique encore modeste, les 060 DB
(qui seront renumérotées CC 65000 en 1962), entrées en service en 1957, ont été les premières
locomotives diesels de ligne universelles de la SNCF. Utilisées pour l’essentiel dans le quart sud-
ouest de la France, ces machines, que l’on devait baptiser les «sous-marins», écriront les plus
belles pages de leur histoire dans les années 60, assurant avec succès, et de remarquables gains
horaires, la relève de la traction vapeur. Leur déclin commencera à la fin de cette même décennie,
avec l’apparition de nouvelles séries diesels, et leur carrière s’achèvera en 1988, après 31 ans
d’activité et un palmarès digne d’éloges.
La 060 DB 1, future
CC 65001, en gare
de Lure, en Haute-
Saône, lors de la
campagne d’essais
préalable à son
entrée en service
(novembre 1956).
Cassy/Doc.
RAIL PASSION N° 115
74
(112t en ordre de marche), les 060 DB bénéfi-
constituant un ensemble dit «à revêtement
travaillant», selon un modèle de construction
déjà utilisé pour les CC 7100. Chaque engin
soit globalement 1800 ch (1325kW), à
transmission électrique. Suralimenté par tur-
bosoufflante, chacun d’eux entraîne directe-
ment en bout d’arbre sa génératrice principa-
service universel, chaque locomotive est do-
produisant 780kg/h de vapeur pour le chauf-
couple GV avec limite à 130km/h et d’un
couple PV limité à 80km/h.
au point fixe, la 060 DB 1 effectue sa premiè-
re sortie le 6 octobre 1956 sur Belfort – Ve-
charges croissantes (de 250 à 1100t), les 8, 9
et 10 octobre, puis les 14, 15 et 16 novembre.
La vitesse de 130km/h est atteinte dans d’ex-
elle effectue, les 4, 6 et 7 du même mois, une
toires entre Paris,
d’une rame de 288t à 133km/h et de 1000t
à 84km/h. Le 14 mars 1957, des essais de
traction en UM sont menés, le couplage des
060 DB 2 et 4, attelé à une rame de 16 voi-
tures tarant 710t, couvrant les 371km sépa-
rant Paris de Cherbourg en 3heures45
(3heures48 au retour) en dépit d’un profil
bonne tenue de voie sont au rendez-vous, la
puissance délivrée par la motorisation se ré-
Entre-temps, et au fur et à mesure
de leur li-
vraison, momentanément interrompue au se-
cond semestre de 1957 pour permettre à Al-
sthom d’honorer ses contrats avec l’Argentine
et l’Algérie
les pre-
avant même la commande des 060 DB. Il s’était
agi, pour la SNCF, de définir une zone géogra-
diésélisation à grande échelle. Cette zone de-
vait satisfaire à deux exigences majeures:
un dépôt d’attache unique, pour y centrali-
ser les opérations périodiques d’entretien;
Garonne, dit du Sud-Loire, géré par les arron-
Ouest, qui fut retenu. Il recouvrait en premiè-
les rocades Poitiers – La Rochelle et Angoulê-
me – Saintes – Royan, soit 621km. Ces artères
rampes maximales de 10 ‰, mais de faible
lignes pour assurer l’entretien du futur maté-
riel diesel, d’autant qu’il avait une petite expé-
et de quelques 030 DA. Pour accueillir les nou-
velles venues,il subit quelques aménage-
(notamment le renforcement du pont rou-
groupes électrogènes). Il est doté, par ailleurs,
gazole, de sable, de distribution et de récupé-
ration d’huile. Une «station-service» ana-
logue est installée en gare de La Rochelle-Vil-
(suite page 81)
Histoire
LES CC 65000, PRÉCURSEURS DE LA TRACTION DIESEL LOURDE À LA SNCF
Les «entrailles» de la CC 65000, avec ses deux moteurs diesels V 12 MGO, développant chacun 900 ch.
Bisson/Doc.
RAIL PASSION N° 115
76
Histoire
LES CC 65000, PRÉCURSEURS DE LA TRACTION DIESEL LOURDE À LA SNCF
Passage à Tonnay-
Charente de
la CC 65003 avec
un train de fret
Nantes – Bordeaux
au départ pour
Nantes en gare
de La Rochelle
(29 décembre 1987).
quitte Saintes avec
un train pour Royan
R.Sabiron
R.Sabiron
J.-L.Poggi/Doc.
RAIL PASSION N° 115
79
d’électrification de la ligne Boulogne – Calais
et l’établissement du terminal transmanche
de Coquelles.
La 65005 a été rachetée par l’Agrivap en 1988.
Revêtue d’une livrée vert clair puis vert foncé, elle est
employée à la desserte marchandises de la section
coordonnée Courpière – Arlanc.
Ci-contre à g.:
(6 avril 2000).
Ci-contre à d.:
l’Agrivap, dans sa
livrée vert sombre et
Bordeaux, à Giroux,
près de Courpière
(juillet 2001).
Ci-contre à g.: la CC 65001 restaurée et préservée
au musée du Train de Mulhouse (21 avril 1996).
Ci-dessous: dans sa livrée vert et crème,
la CC 65005, de l’Agrivap, manœuvre à Arlanc
P.Mancini
P.Gourgues
S.Lucas
S.Lucas
S.Lucas
RAIL PASSION N° 115
80
Histoire
LES CC 65000, PRÉCURSEURS DE LA TRACTION DIESEL LOURDE À LA SNCF
La carrière des CC 65000
650011/12/1956 La RochelleNantes 15/1/1979
650024/3/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
6500331/1/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
650046/3/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
650052/4/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
650063/5/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
6500716/4/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
6500830/4/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
6500917/5/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
650101/6/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
31/12/1981 Nantes.
6501116/7/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
6501225/6/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
6501315/5/1957 La RochelleÎle-Napoléon 1/1/1958, La Rochelle 9/5/1960, Nantes 15/1/19794/1/1988 Nantes.
6501415/5/1957 La RochelleÎle-Napoléon 1/1/1958, La Rochelle 6/4/1960, Nantes 15/1/197910/1/1985 Nantes.
6501522/6/1957 La RochelleÎle-Napoléon 1/1/1958, La Rochelle 12/5/1960, Nantes 15/1/19797/12/1987 Nantes.
6501622/5/1958 La RochelleNantes 15/1/1979
650177/8/1958 Île-NapoléonLa Rochelle 11/4/1960, Nantes 15/1/1979
6501823/12/1957 La RochelleNantes 15/1/1979
6501919/2/1958 Île-NapoléonLa Rochelle 22/4/1960, Nantes 15/1/1979
10/2/1988 Nantes.
6502018/6/1958 La RochelleNantes 15/1/1979
Deux CC 65000 encadrant une BB67400 évoluent dans l’avant-gare de La Rochelle (16 février 1988).
A.Dupire
Infographie: V.Morell/Rail Passion
RAIL PASSION N° 115
82
Poitiers et de Saintes à Angoulême. Cette si-
tuation oblige à maintenir les 141 R non seu-
lement sur les deux paires d’express perma-
fêtes et l’été, circulant sur Poitiers – La Ro-
Nantes (jusqu’à une demi-dou-
zaine certains jours du printemps à l’autom-
ne). En période d’été, les deux express tempo-
raires Paris – Royan et le GA/AG La Rochelle –
Limoges – Lyon, transitant tous trois par An-
des 141 R ou aux 231 F de Saintes.
celle des 141 R, plafonnée à 100 (l’artère
à 120km/h), permet de retoucher progressi-
jour, le 912 gagnant ainsi au plus 15 min à
des engins de technologie nouvelle, des mé-
comptes sont apparus dans la série, notam-
MGO, de la table de roulement des essieux,
L’épisode alsacien se termine
721-723, 726-728, 731 et 736, récemment re-
çues par le dépôt d’Île-Napoléon. Libérées, les
ses moyens, enrôlée dans un roulement blindé
à 17 journées. Dès l’été, elles enlèvent:
le jour, les express 91/94 de La Rochelle à
Poitiers et 72/71-84/83 Paris – Royan depuis
Saintes;
la nuit, les 97/98 de Poitiers à Rochefort,
prolongés à Bordeaux en hiver, avec rebrous-
sement à La Rochelle, et 78/77-88/87 Paris –
Royan, à partir d’Angoulême.
série (CC 65001-65020), le parc résiduel des
231 F, composé des 534, 694, 703 et 752,
668 ayant rejoint Le Havre. Parallèlement, le
nombre des 141 R fioul de La Rochelle tombe
Au fil des roulements,
les CC 65000 s’immis-
notamment entre Saujon et La Tremblade
Rochefort les voitures directes estivales de Pa-
ris-Austerlitz sur Fouras (3902/3913) et Le
Chapus (3921/3928, 3923/3934). Manifeste-
18 000 km par mois et ne connaissent pas en-
totalement la traction vapeur en Poitou-Cha-
rentes, celle-ci résistant encore en Vendée
avec les 231 D, 141 R et 141 C de Nantes. À
33 min au 905, 10 min au 912. Cela est pos-
trains, un processus analogue étant appliqué
67000 de Rennes, voire des A1A-A1A 68000
Histoire
LES CC 65000, PRÉCURSEURS DE LA TRACTION DIESEL LOURDE À LA SNCF
Passage à Chaniers, dont on aperçoit, à g., la magnifique église romane, d’un convoi de fret mené par les CC 65004 et 65008 (29 décembre 1987).
A.Dupire
R
efusant la défaite, ils ont rejoint le gé-
combat. Ils se sont battus sur terre, sur mer,
dans les airs, sur tous les fronts, sous toutes
les latitudes jusqu’à la victoire. On les a appe-
lés les Français libres.»
Fondation de la France libre a mis sur les rails,
du 21 mai au 8 juin 2004, avec le soutien des
Gueules cassées, le Train de la France libre,
qui, en 16 étapes, a fait son tour de France,
parcourant près de 5000km à la rencontre
Cinq voitures composaient cette exposition:
V1, «Le refus de la défaite»; V2, «La France
poursuit le combat»; V3, «Les Français libres
dans toutes les batailles»; V4, «À la recon-
quête de la patrie»; V5, «La Libération, les
dernières batailles des FFL». Un fil conducteur
guidait le visiteur, mettant en parallèle l’action
étapes de l’épopée des Français libres, sa force
films, photos, documents sonores, mises en
perspective, cartes, objets symboliques.
Conçue pour tous les publics,
accueilli dans chaque ville-étape des person-
nalités, grands témoins Français libres et his-
toriens, qui ont apporté leurs témoignages
epuis 1990, à l’occasion du Salon inter-
tous les deux ans à Périgueux, la capitale péri-
les trois jours de cette biennale, 18000 visi-
maîtres des arts de la table. Pour la deuxième
fois, la mairie a assuré le déplacement de ses
«Train des saveurs».
Le 17 novembre dernier,
hôtellerie-restauration de Savignac (Dor-
préparé aux 200 passagers du Train des sa-
veurs, le Corail 25417 en provenance de Paris-
RAIL PASSION N° 115
84
Événement
TEXTE ET PHOTOS DE BERNARD CHUBILLEAU
Le train spécial, un outil
de communication qui séduit
Sur le front de la communication, les trains spéciaux ont le vent en poupe! Certains
circulent régulièrement, à l’exemple du TGV «Pièces jaunes», d’autres sont affrétés
ponctuellement à l’occasion d’un événement, tel le Train du rugby, pour la prochaine
Coupe du monde, très médiatisé, d’autres encore, plus discrets, n’en méritent pas
moins l’attention. Retour sur trois d’entre eux.
Le Train de la France libre
Le Train des saveurs
Mis en œuvre en mai-juin 2004, le Train de la France libre célébrait le
60
anniversaire de la Libération.
… à bord du Train des saveurs en novembre 2006.
Les élèves de l’école hôtelière de Savignac…
RAIL PASSION N° 115
88
Modélisme Événement
TEXTE DE S. ÉTAIX ET R. CHESSUM
du modèle réduit a quitté la porte de Versailles pour le parc du Bour-
get. La partie ferroviaire occupait quasiment la moitié d’un hall qui lui était
exclusivement réservée. Et là, pas de bousculades dans les grandes allées
comme à Paris, où toutes les disciplines, trains, avions et bateaux, étaient
regroupées dans un seul bâtiment.
On aurait pu penser que le tarif de l’an dernier (12 euros) aurait été revu à
la baisse pour tenir compte de la délocalisation. Eh bien non! Malgré le
changement de site, facile d’accès en voiture personnelle et peu onéreux
côté stationnement, la foule de tous âges fut nombreuse. Bon nombre de
visiteurs accompagnés de leur progéniture ne s’intéressent en effet pas
qu’au train. Évidemment, pour les acharnés du ferroviaire, le Mondial ne
constitue pas un modèle de référence. Que l’on soit clair, ce Salon annuel
s’adresse à tous les publics. Il ne saurait être non plus un Salon spécialisé
dans le train.
Les principaux fabricants de trains électriques étaient présents avec, pour
certains, leurs spectaculaires réseaux de démonstration.
Le marché du modèle réduit ferroviaire français, fabriqué maintenant bien
loin de l’Hexagone, semble sortir de sa léthargie malgré de nombreux mo-
dèles livrés avec de gros défauts de moulages susceptibles de rebuter cer-
tains acheteurs et de pénaliser directement les fabricants. Certains d’entre
eux ont reconnu leurs erreurs, mais nous n’en saurons pas plus sur le
moyen de les rattraper.
Nous avons remarqué la qualité des dioramas présentés par les différents
clubs affiliés à la Fédération française de modélisme ferroviaire (FFMF), qui
par l’organisateur. Affirmer que ce Salon n’apportait rien d’original ne se-
rait pas sincère. Les échelles moins courantes que les traditionnels HO, O et
N étaient certes plus discrètes mais d’excellent niveau. Notamment le dio-
rama de l’Association ferroviaire des amis du N (Afan) avec son réseau à
l’échelle Nm (N métrique), reçu premier au concours de l’échelle. C’est éga-
lement avec plaisir que nous avons vu renaître le stand de la vapeur vive,
privée de prestation l’an dernier avec le public pour des questions de sécu-
Hormis les fabricants d’outillage, relégués à 90% dans le hall des avions et
derniers se reportant sur l’espace réservé aux Lilas, en marge du Salon Ex-
pométrique de Villebon. Cette exposition parallèle durant la même semaine
dessert à notre avis l’image du modélisme ferroviaire, alors qu’il serait plus
judicieux de renforcer les synergies afin d’attirer les jeunes générations ob-
nubilées par les passe-temps modernes comme la «Play machin», autre-
ment dit la Play Station. Pour l’instant, la firme Piko, présente au Bourget,
commercialise des modèles variés, très fidèles à la réalité et peu chers, sus-
ceptibles de donner le goût du modélisme aux enfants et aux adolescents.
Il serait souhaitable que le cru 2007 du Mondial se bonifie de manière à ce
que les prochaines éditions soient davantage animées et plus riches en ex-
posants. Un vœu qui ne risque de ne pas être exaucé rapidement, du moins
tant que la multiplication, ça et là, de Salons presque concurrents perdure-
ra. Avec la crainte de voir diminuer l’intérêt pour ces expositions, comme
c’est déjà le cas dans d’autres domaines.
2007 : au Bourget
et plutôt en forme
Avec un public nombreux, des dioramas
de qualité et la présence de la plupart des
grands fabricants, le Mondial de la maquette
et du modèle réduit, pour son édition 2007, a fait
plutôt bonne figure, malgré sa délocalisation au
Bourget et la concurrence d’une nouvelle mani-
festation aux Lilas plébiscitée par les artisans.
Le record à 574,8km/h n’a pas échappé à Nicolas Claude, de l’Associa-
tion des modélistes châlonnais de Champagne-Ardenne (FFMF/UAICF).
En trois jours, il a réalisé, sur la base d’un TGV Duplex Mehano (HO),
la décoration de la rame du record. Il a utilisé les images des sites de
la SNCF et d’Alstom, qu’il a travaillées à l’ordinateur avant de les impri-
mer sur papier autocollant. Effet réussi, comme celui de la maquette
de la gare TGV nouvelle de Reims, en
arrière-plan, aussi à son actif.
La gare de Meaux fait partie d’un ensemble de modules à l’échelle HO conçus
par le Rail club de Meaux, qui est un habitué du Mondial de la maquette.
Ici, en filé, un ICE allemand passe devant le BV. Une situation réelle
qui ne se verra pas souvent à la traversée de la gare puisque les TGV
allemands emprunteront la LGV Est quelques kilomètres au nord.
R.Chessum
S.Assez
RAIL PASSION N° 115
89
Vous souhaitez figurer dans les pages modélisme?
Renseignements: Hervé Novello au 01 49 70 12 59,
ou Marine de Parscau au 01 49 70 12 04.
Fax: 01 49 70 01 77.
Disponibles, toute la gamme LGB et LGB eXtra au prix le plus bas ainsi que tout le matériel vapeu
r.
Moteurs, chaudières, accessoires, locomotives, locomobiles, ensemble vapeur.
VENTE PAR CORRESPONDANCE SUISSE & ÉTRANGER
LGB +traductions françaises et documentations divers: 20


Tout pour la vapeur (en noir et blanc): 12

Idem en couleur: 24

Pour recevoir nos catalogues,n’oubliez pas de joindre votre règlement par chèque
RENOMODEL
“ 1975 – 2005.Depuis 30 ans à votre service ”
LE SPÉCIALISTE DU TRAIN ÉCHELLE 1/22,5
ET DE LA VAPEUR VIVE
RENOMODEL
– Paiement:carte de crédit Visa ou chèque
Résidence le Cerf CH – 1264 St-Cergue
Tél.:00 41 22/360 17 79 – Fax:00 41 22/360 10 13
www.renomodel.ch – mail:inforenomodel@econophone.ch
Trains miniatures HO – N – Modèles réduits
Digital, Zimo, Lenz, Roco, Trix
Occasions – Dépôt-Vente
21, bd du Temple – 75003 PARIS
Tél.& Fax: 01 42 78 00 16
Le Rail modélisme chalonnais (RMC) présentait un réseau impressionnant
de 14 modules à l’échelle HO sur une longueur de 15m et une largeur de 5m.
Réalisé en deux ans, il comporte trois modules supplémentaires rien
que pour l’ex-dépôt de Chalon-sur-Saône, que l’on peut admirer ici avec
sa brochette d’autorails de diverses époques.
Détail du réseau à l’échelle Nm (N métrique) de l’Afan. Baptisé « Les Serres
de Cebeaux », il a reçu le premier prix au concours de l’Afan dans sa catégo-
rie. Le Nm se caractérise par l’association de l’échelle N (1/160) pour les pay-
sages et de l’échelle Z (1/220) pour la voie. Le gain de place est impression-
nant et le résultat final fort réussi.
Le dépôt Nord de Jacky Noël, du Club
ferroviaire de Chantilly, affilié au
Cercle du zéro. Il s’agit d’un assem-
blage personnel de différents sites
du Nord et de la Picardie. Notamment
le typique toboggan du dépôt de La
Plaine avec son horloge. Réalisé petit
à petit depuis 1998, le projet compor-
tera 12 modules à terme. Six figu-
raient au Bourget cette année. Jacky
Noël a déjà présenté ses réalisations
dans une dizaine d’expositions dans
quatre pays d’Europe (Allemagne,
Autriche, Belgique et Grande-Bre
tagne).
L’originalité était au
rendez-vous du stand
FreeLug des passion-
nés de la brique Lego.
Ici une rame Transilien
et sa BB 17000 dans
un décor très fouillé et
hautement fonctionnel.
La construction de la
locomotive nécessite
1 000 pièces et chaque
voiture environ 500.
L’association, créée en
2003, regroupe 120
membres de tous âges
dans toute la France.
R.Chessum
S.Assez
Photos S.Assez
R.Chessum
RAIL PASSION N° 115
90
Modélisme en Vedette
PAR STÉPHANE ÉTAIX
avec deux gammes différentes: l’une en plastique (HO) et l’autre
Précision Trains (CC 72000 et CC 6500 en HO, BB 8100 en O, déclinées
membres du club Mistral (cotisation annuelle de 25 euros). Afin d’évi-
ter les doublons avec des fabrications concurrentes, certains modèles
prévus ne seront pas produits (CC 40100). La première production à
sous-série fabriquée par ANF. Il sera proposé en six versions différentes
et vendu en version analogique (Silver) ou en version digitale et sono-
détail des références proposées).
que les autres références. Les premiers dessins du X 3800 ont été pré-
par le biais de la lettre d’information du club. Des dessins plus consé-
prototype final, ou prototype 3, a été présenté au Mondial de la ma-
quette 2007 au Bourget.
Cet autorail, équipé d’un aménagement intérieur (avec même des ri-
et d’un dispositif Locsound (réalisé en Espagne), sera mu par un mo-
cardan et vis sans fin; la partie électronique sera fabriquée en Espagne
et la caisse de l’autorail en Chine. Les essieux ne seront pas bandagés,
sur lequel il pourra rouler sera de 355mm.
24heures. Il sera néanmoins possible de le digitaliser par la suite en
changeant soi-même la carte. La carte digitale coûtera 100euros envi-
Mistral par Mistral, ou l’histoire d’un projet…
«Il était une fois… tel un conte de fées, notre histoire commence un beau jour de printemps. Un jour ensoleillé de mai où, pour ne
pas laisser mourir un loisir qui a bercé leurs jeunes années, deux amis passionnés décident de mettre leurs forces en commun
pour promouvoir des modèles de rêve et de qualité. Ainsi prend forme l’idée de servir des clients tout autant passionnés et aussi
peu écoutés des grands constructeurs internationaux.
Rapidement, le dialogue s’engage avec nos clients, qui nous confient leurs espoirs, leurs déceptions, leurs propositions. Ils veu-
lent des modèles français, de la belle qualité, de l’exactitude, de la fiabilité, du service après-vente et des délais fiables. Ils es-
quissent, sans le savoir, le modèle qu’attendent tous les amis des petits trains.
Toutes les solutions sont envisagées, aucune n’est vraiment satisfaisante. Il faut que nous construisions nous-mêmes! Terrible
décision, abîme de réflexion, océan d’incertitudes! Voilà les
business-plans
qui défilent, aucun n’est parfait, tous ont des impos-
sibilités, les interdits surgissent, les solutions s’élaborent. Un à un les obstacles tombent, mais que de chemin!
Nous savons ce que nous voulons, en l’occurrence ne pas suivre les traces des autres constructeurs. Nous devons innover, nous
montrer originaux, ne rien écarter comme impossible. Un grand principe se dégage, on doit faire mieux, plus beau, plus perfor-
mant tout en restant dans une gamme de prix acceptable. Il faut donc comprimer par-ci, être novateur par-là…
Nos deux compères décident de se lancer, une marque Mistral Train Models est créée et déposée. Une organisation se met en
place, un bureau d’études est créé, on cherche les prestataires les plus fiables. Reste une question majeure: par quel modèle
commencer?
Lors d’Expométrique 2005, nos deux amis lancent un sondage auprès des clients sur la base d’un plan de production, qui sera
d’ailleurs abondamment plagié par la concurrence, mais qu’importe! Les clients ont décidé: l’autorail X 3800, appelé familière-
ment par les cheminots «Picasso», sera le premier modèle de Mistral. Le dernier modèle disponible sur les étagères des distri-
buteurs était celui de Jouef, dont la conception remontait à plus de 35 ans, mais qui séduisait toujours, car seul sur le marché.»
Pour connaître la suite, rendez-vous sur http://www.mistraltrainmodels.be. Vous en saurez plus sur la conception et la
mise au point des premiers prototypes, sur l’équipe et leurs partenaires, sur leurs projets. Et bien d’autres choses encore…
Le Picasso de Mistral Trains
S.Assez
Vue de la carte digitale en toiture d’un X3800 Mistral présenté au Mondial 2007 de la maquette et du modèle réduit, au Bourget.
RAIL PASSION N° 115
93
PAR GUY LANDGRAF
ron. Toutefois, il sera possible, moyennant une interface, d’avoir le
L’X 3800 sera fourni complètement monté avec une grappe de réserve
au cas où l’on casserait des accessoires lors de mauvaises manipula-
tions. Le poste de conduite sera équipé d’un mécanicien et, dans la boî-
te, il y aura un sachet avec 15 personnages pour les personnes souhai-
tant détailler l’intérieur de l’autorail. Le moteur, placé dans le fourgon à
bagages, sera caché par des bagages. En ce qui concerne l’espace pas-
sagers, les fenêtres seront équipées de rideaux flottants, amovibles si
À terme la marque Mistral Trains compte se développer et produire du
matériel SNCF ayant circulé entre 1950 et 1970. Dans les cartons: un
wagon-trémie à bogies de type F70 de la SNCF; une motrice électrique
qui a bouleversé le paysage de la traction française; une rame auto-
Détail des références proposées
Référence
Silver
Marseille-BlancardeIII Juin 2007
87-2100587-21001
(toit rouge)
Nevers
87-2100687-21002
87-2100787-21003
Dijon (ABFC)
87-2100887-21004
Montluçon
III Septembre 200787-2101087-21009
Lyon-Vaise
IV Novembre 200787-2101287-2011
Prix (selon version)239
S.Assez
Le Picasso est présenté en versions ANF toit rouge et toit blanc.
Une voiture-lits bien connue
e tout temps, les voitures-lits (en abrégé WL) – et singulièrement
celles de type P apparues au milieu des années 50 – ont inspiré les fa-
WL ont toujours été synonymes de voyages au long cours, synonymes
de luxe aussi et, de ce fait, plus ou moins de rêve… Quant aux WL «P»,
en acier inox, avec de plus une disposition totalement inédite des com-
partiments, imbriqués les uns dans les autres pour obtenir un maxi-
Et même de nos jours, ce matériel fait encore recette, puisque la
Référence:
18018.
Prix de vente:
Des minéraliers classiques
transport de minerais, en HO. Il s’agit de wagons des séries DM et DMH
sous son sigle SGW. Ils sont à bogies du type Y25 et composent habi-
des ports importateurs, vers les gares de contact avec les usines sidé-
rurgiques. Ce sont des wagons connus, déjà proposés par d’autres
sont à élongation. Le wagon DM est brun-rouge et aux marques d’Uni-
les marques de Lorfonte et immatriculation de l’époque IV, voire V. L’un
Références:
30041, 30041/1 et 2 (autres numéros) pour les wagons
Leur prix de vente est identique:
Photos N.Giambi/Le Petit
Train Bleu (Loco-Motiv)
Les ABJ 3 de Limoges
Dans les articles consacrés à Limoges (
Passion
n° 111), vous mentionnez que des
autorails type ABJ 3 ont été affectés au dé-
pôt de Limoges dans les années 1946-1947
et ont circulé sur la ligne Limoges – Poi-
tiers. Je n’arrive pas à recouper cette in-
formation. Pouvez-vous confirmer cela?
Jean-Michel Troubat
(Châtellerault – Vienne)
Les engins suivants ont été affectés au dé-
pôt de Limoges:
X 3302 du 6/5/46 au 6/10/46, puis muté à
Bordeaux;
X 3305 du 17/12/46 au 2/5/49, puis muté à
La Chapelle;
X 3306 du 26/12/46 au 19/4/49, puis muté à
La Chapelle;
X 3307 du 25/7/46 au 7/5/48, puis muté à
Mont-de-Marsan;
X 3308 du 6/5/46 au 20/6/46, puis muté à
Narbonne;
X 3310 du 6/5/46 au 20/6/46, puis muté à
Narbonne;
X 3311 du 6/5/46 au 20/6/46, puis muté à
Errata
Quelques erreurs, imprécisions ou omis-
sions se sont glissées dans le n°113 de
Rail Passion:
page28 :
les G 1206 ECR de la photo du
bas ont été prises à Courville-sur-Eure et
non à Courcille-sur-Eure, comme écrit
fautivement dans la légende, ainsi que le
relève Jean-Marc Polikar, un lecteur de
Neuvecelle (Haute-Savoie);
page46 :
dans la colonne de gauche, aux
cinquième et sixième lignes, il est écrit
que le chiffre présenté sur le signal dans
le système N correspond à la vitesse
prescrite x 10, alors qu’il s’agit en fait de
celle-ci / 10, comme le rappellent deux de
nos lecteurs, Georges Belliard et, à nou-
veau, Jean-Marc Polikar;
pages70-71 :
les bâtiments que l’on
aperçoit au second plan de la vue aérien-
ne ne sont pas ceux des usines Michelin
mais d’un établissement de remise en
état de matériel militaire, nous indique un
lecteur, Alain Gourbeyre, qui nous précise
en outre qu’aux michelines type 23 de 96
places dont la présence est évoquée au
dépôt de Clermont-Rabanesse, il fallait
ajouter des michelines type 21 ou 22 de 56
places, disparues à la fin de l’été 1952;
page89 :
Marcel Le Guay, un lecteur de
Vannes (Morbihan), nous fait observer qu’il
faut parler d’un plat à bords hauts et non à
bords bas à propos du wagon Fleischmann
visible en bas de la photo de droite.
RAIL PASSION N° 115
98
LA PAROLE AUX LECTEURS
Premier de sa série
à être préservé,
l’X 2856, ancien
a rejoint l’Agrivap
(27 février 2007).
La 68512 à Lure,
où elle a participé
Le 26 mars 2007, une rame du tramway de Nice effectuait un premier parcours officiel avec caténaire sous tension entre le dépôt du Rouret et le bas du bd Gorbella.
F.Lanoue
V.Torterotot
Photos Y.Duvivier

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Rail Passion n°115”